Lanaudart logo Édition août 2022 / 73e édition
6
Dans sa sixième année!
Mise à jour: 29 juillet 2022
Le retour du Festival Fous de théâtre

Après deux années d’interruption, le Festival Fous de théâtre revient à L’Assomption du 24 au 27 août 2022. La quatrième édition sera l’occasion de découvrir des œuvres de théâtre de création contemporain d’une grande diversité et d’une grande richesse. Du Théâtre du coin, au préau du Collège de l’Assomption, en passant par le Théâtre Hector-Charland et la place Saint-Joachim, le centre-ville de l’Assomption s’animera au rythme d’une dizaine de spectacles et de presque autant d’animations. Des primeurs, des incontournables et des étapes de création s’adresseront tant aux amoureux du théâtre, qu’aux néophytes.

Deux porte-paroles, deux créateurs

Pour une deuxième année, Fous de théâtre est ravi de compter sur Émilie Perreault et Simon Boulerice à titre de porte-paroles. Véritables passionnés de théâtre, tous deux offriront également une prestation artistique au sein de la programmation.

Spectatrice professionnelle. C’est le choix de carrière qu’a fait Émilie Perreault. Et là où, de son propre aveu, elle trouve souvent le plus de sens dans sa vie, c’est en étant assise dans une salle de spectacle. C’est donc dans un étrange paradoxe qu’elle se lance maintenant dans l’aventure scénique, où elle montera sur les planches pour la première fois, afin de dire à quel point elle voudrait ne pas y être. Elle présentera trois représentations de la première étape de création de sa première œuvre théâtrale, La suspension consentie de l'incrédulité, en formule lecture à la Chapelle Bonsecours, du 25 au 27 août.

Simon Boulerice s’amène avec l’illustrateur Richard Vallerand et le DJ Millimetrik et proposera une lecture dessinée empreinte d’humour, de malice et de tendresse de son roman Géolocaliser l'amour. Présentée une seule fois dans le cadre de l’événement Québec en toutes lettres en 2019, l’œuvre ira à la rencontre des spectateurs le jeudi, 25 août, au Théâtre Hector- Charland.

Des activités extérieures et gratuites

Du jeudi au samedi, Fous de théâtre sera l’hôte de trois grands Festins Gourmets. Entre amis ou en famille, les festivaliers seront invités à partager un bon repas autour d’une grande tablée extérieure. Un camion de rue sera installé sur le site, mais les festivaliers sont également invités à aller chercher un repas auprès des nombreux restaurateurs du centre-ville.

De seize heures trente à dix-neuf heures trente, les jeudi et vendredi, et de quatorze heures à dix-neuf heures trente, le samedi, le parvis du Théâtre Hector-Charland et la Place Saint-Joachim seront animés par des comédiens, musiciens et danseurs au plus grand plaisir des festivaliers. Consultez le site web pour plus de détails concernant les animations.

Promotion FestiFous

À l’achat de quatre spectacles ou plus de la programmation, devenez FestiFous et obtenez 30 % de rabais sur chacun des billets.

Programmation

Tous les spectacles de la programmation sont en vente depuis le jeudi, 21 juillet. Pour plus d’information ou pour vous procurer des billets, contactez la billetterie en composant le 450 589-9198 ou visitez le fousdetheatre.ca.

Pour tous les détails, consultez la brochure ou le fousdetheatre.ca

Mononk Jules

Mercredi, 24 août, à dix-neuf heures

Théâtre Hector-Charland

Spectacle de théâtre documentaire

Ce spectacle documentaire solo place Jocelyn Sioui au coeur de l’Histoire. Il tire sur les petits et grands fils du récit de son grand-oncle, mais aussi de l’histoire méconnue des autochtones du vingtième siècle. Entouré d’écrans et de maquettes qui s’animent de personnages historiques et d’images, il nous emporte au fond d’une boîte d’archives d’où l’on ressort changé. Drôle, touchant, énergique, Mononk Jules est un récit captivant livré avec authenticité par un interprète contagieux.

La suspension consentie de l'incrédulité

Jeudi, 25 août, à dix-huit heures

Vendredi, 26 août, à vingt heures

Samedi, 27 août, à quinze heures trente

Chapelle Bonsecours

Spectatrice professionnelle. C’est le choix de carrière qu’a fait Émilie Perreault. Dans ses temps non libres, elle est aussi animatrice, autrice, journaliste, réalisatrice, metteure en scène et productrice. Depuis 2005, elle cumule les projets sans avoir de plan de carrière précis, sinon celui de faire des choses signifiantes. Et là où elle trouve souvent le plus de sens dans sa vie, c’est en étant assise dans une salle de spectacle. C’est donc dans un étrange paradoxe qu’elle se lance maintenant dans l’aventure scénique, où elle montera sur les planches pour la première fois, afin de dire à quel point elle voudrait ne pas y être.

Basé sur les essais «Faire oeuvre utile» et «Service essentiel : comment prendre soin de santé culturelle», ainsi que sur une mémoire fantasmée (pléonasme) de ses meilleurs moments de spectatrice, «La suspension consentie de l’incrédulité» est un spectacle métaphysique-feel-good qui questionne le «pourquoi» de notre présence dans une salle de spectacle.

Pourquoi sommes-nous ici?

Pourquoi êtes-vous ici?

Paysages-Matériau(x)

Jeudi, 25 août, à vingt heures

Vendredi, 26 août, à vingt heures

Préau du Collège de l’Assomption

*Gratuit. Réservation requise*

(...) rivalisent partout autour de nous des cabanes luxueuses et insolentes, des tours à condos stratosphériques, des néomanoirs forteresses, autant d’architectures du quant à soi qui se déclinent en domaines sécurisés, en résidences pour ainés vidéosurveillées, en villes pseudo médiévales, en rues inertes aux façades taxidermiques, en banlieues platement hollywoodiennes (...).

Ces quelques lignes tirées de l'essai L’habitude des ruines de Marie-Hélène Voyer donnent le ton de l’action théâtrale que concocte le Théâtre PÀP exclusivement pour le festival. Il sera question de la tension qui réside entre le patrimoine bâti et la volonté de construire ou d'habiter l’avenir. Aux réflexions de Marie-Hélène Voyer s'ajouteront celles de Julianna-Léveillée-Trudel, ainsi que l’apport de gens qui vivent dans les environs de l’Assomption qui ont tous les jours à faire face à ces questions d’héritages, de beautés, de legs.

Géolocaliser l'amour

Jeudi, 25 juillet, à vingt heures

Théâtre Hector-Charland

Dans cette lecture dessinée de son roman «Géolocaliser l'amour», Simon Boulerice nous propose avec humour, malice et tendresse de suivre le trajet d’un jeune homme qui s’en remet à des applications pour dénicher l’âme sœur. D'un métro à l’autre, il enchaîne les plans foireux dans une métropole qui ressemble à un buffet à volonté d’amours jetables. Dans cette mise en lecture d’Élodie Cuenot, Boulerice est accompagné de Richard Vallerand, auteur BD qui dessine en temps réel, et de Millimetrik à l’ambiance musicale.

By His Loving Wife

Vendredi, 26 août, à dix-sept heures trente et dix-neuf heures quinze

Place Saint-Joachim

*Gratuit*

Spectacle chorégraphié par Elise Legrand, By his loving wife réunit danse contemporaine et fanfare, avec six danseur.ses et huit musicien.nes. Puisant dans le répertoire de moments populaires universels de réunions, fêtes, mariages, processions, enterrements ou danses sociales à travers une vision contemporaine, le spectacle est soutenu par la trame sonore en direct de Ze Radcliffe Fanfare, ensemble musical interprétant des pièces traditionnelles d'Europe de l'est et d’Amérique latine.

Une prestation hors-temps et hors-norme pour spectateurs.trices de tous âges.

Fondant

Vendredi, 26 août, à dix-huit heures

Théâtre Hector-Charland

Dans une pâtisserie de quartier, une employée et un client s’observent, échangent, rigolent et passent le temps. Dans un environnement sucré et délicat, une tempête chamboule tout. Le service à la clientèle a ses limites lorsque le client se montre insistant. Le «small talk» peut-il couvrir tous les malaises?

À cheval entre la comédie et le thriller psychologique, Fondant est une pièce où le rire dissimule l’imprévisibilité de la nature humaine.

Sur les traces du territoire : On ne mourra jamais

Vendredi, 26 août, à vingt-deux heures

Théâtre Hector-Charland

Conte poétique et musique trad

À travers le conte, la poésie et la musique traditionnelle, connectez-vous au territoire québécois, à ses paysages comme à l’histoire des communautés qui les ont façonnés. Empruntez les chemins de traverse et les sentiers tortueux de la mémoire, découvrez des personnages à moitié oubliés, à moitié inventés, et dites-vous que rien n’est aussi vrai que la parole en voyage.

Duo en vitrine

Samedi, 27 août, à quatorze heures, quinze heures et seize heures

Hall du Théâtre Hector-Charland

*Gratuit. Réservation requise*

Duo en vitrine est une courte pièce de vingt minutes où un couple est séparé par une vitrine. Les trames dramaturgiques et sonore de la performance sont inspirées de témoignages de débuts d’histoires d’amour racontées par des citoyen.ne.s de la région.

Omi Mouna ou Ma rencontre fantastique avec mon arrière-grand-mère

Samedi, 27 août, à dix-huit heures

Théâtre du Coin, Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption

Solo tragi-comique

Dominé par la peur d'avoir hérité de la brutalité de son père, Mohsen part en Tunisie filmer son arrière-grand-mère et retracer l'histoire de sa famille. Il se retrouve projeté à l'époque où cette dernière était une jeune fille, martyrisée par un mari tyrannique. Mohsen devient alors témoin invisible de moments dramatiques.

Hidden Paradise

Samedi, 27 août, à vingt heures trente

Théâtre Hector-Charland

Ici Radio-Canada Première, le 9 février 2015, une entrevue de Marie-France Bazzo avec le philosophe Alain Deneault sur l’évasion fiscale. Indignés par ce qu’ils entendent, Alix Dufresne et Frédéric Boivin se révoltent dans une chorégraphie virulente et ludique, et réinterprètent ce pamphlet radiophonique qui vulgarise brillamment ce fléau économique.

Une danse-gymnastique haletante, absurde, farfelue, accompagne le documentaire sonore afin de faire ressentir aux spectateurs au plus profond de leur chair les conséquences directes d’un système qui nous affecte tous. Porté par la virtuosité́ des créateurs, l’exercice se double d’une puissante réflexion sur la déresponsabilisation des gouvernements, sur le contrôle qu’exerce sur eux une poignée d’oligarques. Répété́ à toute vitesse, étiré, tronqué ou distorsionné, le verbatim devenu spectacle expose la grande arnaque que constitue l’escroquerie légalisée des paradis fiscaux. Clowns lucides, Dufresne et Boivin traduisent parfaitement la rage et l’impuissance des citoyens. Paradis pour quelques-uns, enfer pour tous les autres.

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa sixième année! / 73e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.