Lanaudart logo Édition juillet 2022 / 71e édition
6
Dans sa sixième année!
Mise à jour: 12 mai 2022
Feu — Lueurs et fureurs
Une invitation à découvrir le Québec autrement

Le feu est intimement lié à l’évolution de l’espèce humaine et son usage sur le territoire québécois, autant que ses ravages, ont laissé des traces tangibles qui permettent aux archéologues d’écrire de nombreuses pages de notre histoire. Ce patrimoine singulier se révèle dans Feu — Lueurs et fureurs, lancé par Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal. Produit en partenariat avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec, ce plus récent ouvrage de la collection «Archéologie du Québec», publié aux Éditions de l’Homme, présente la richesse du patrimoine archéologique québécois grâce à la synthèse des recherches sur ce territoire à travers le thème des quatre éléments que sont l’air, l'eau, la terre et le feu.

Un écho unique aux soixante ans de recherches archéologiques

«Nous sommes fiers d’enrichir la collection avec ce dernier livre de la série sur l’élément du feu et de diffuser d’une manière à la fois accessible mais toujours rigoureuse, les résultats de soixante ans de recherches archéologiques en sol québécois,» a indiqué la directrice générale de Pointe-à-Callière, Anne Élisabeth Thibault. «Le feu, cet allié indispensable mais aussi élément destructeur, a marqué de manière indélébile le patrimoine archéologique du Québec. Il est primordial de préserver ces empreintes fragiles, car leur étude permet d’approfondir nos connaissances du territoire d’une manière inégalée. Le ministère de la Culture et des Communications a été un partenaire et un complice indispensable pour mener à bien ce grand projet de diffusion».

Sous la direction de Pointe-à-Callière, cet ouvrage consacré au feu est réalisé par deux auteurs, Christian Gates St-Pierre, professeur et chercheur à l’Université de Montréal, et Yves Monette, archéologue et chercheur en culture matérielle, avec le concours de nombreux spécialistes.

Les traces des lueurs et... et des fureurs

Depuis que l’homme a apprivoisé le feu, celui-ci est devenu indispensable pour réchauffer, éclairer et nourrir. Il y a trois mille ans, il a aussi permis de transformer l’argile en céramique, un art maîtrisé par les potières autochtones; à leur tour, les maîtres-potiers de la Nouvelle-France ont aussi développé un savoir-faire reconnaissable, bien avant que les fours de l’ère industrielle ne se multiplient au dix-neuvième siècle. Le feu des forges et des fourneaux a aussi marqué l’histoire collective. Il a servi à forger la matière, transformant le minerai en métal et le métal en objets. Il préside également à de nombreux rituels, comme les fumigations, l’usage cérémoniel du tabac et, même, la crémation des corps.

À l’autre extrémité du spectre, le feu a permis l’avènement des armes à feu. Les aspects destructeurs de cet élément sont associés aux guerres, mais aussi aux incendies qui ont ravagé et continuent de ravager nos forêts, nos bâtiments et des quartiers entiers. Ces épisodes tragiques ont laissé des traces perceptibles et cet ouvrage présente les indices qu’utilisent les archéologues pour reconstituer les phénomènes du passé. Feu — Lueurs et fureurs dévoile ce que des décennies de recherches révèlent sur la maîtrise et l’utilisation du feu, tant par les Autochtones que par les Euroquébécois.

Le livre de deux cents pages contient de nombreuses photographies et documents d’archives. Il est disponible au coût de trente-quatre dollars quatre-vingt-quinze (34,95$) en librairie et à la boutique du Musée ou encore, en ligne, sur le site de Pointe-à-Callière à l’adresse : pacmusee.qc.ca. Feu — Lueurs et fureurs, un autre écho essentiel de la recherche archéologique en marche au Québec.

À propos de la collection «Archéologie du Québec»

Issue du partenariat entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec et Pointe-à-Callière, la collection «Archéologie du Québec» compte cinq livres, dont quatre ouvrages axés sur les recherches archéologiques en fonction des quatre éléments : Air (paru en janvier 2015), Eau (novembre 2017), Terre (avril 2019) et Feu (mai 2022). Un cinquième titre paru en 2016, Fragments d’humanité – Pièces de collection s’ajoute aux quatre autres titres en offrant une vitrine sur les artefacts retrouvés dans les collections nationales de l’État et des municipalités du Québec. La collection est dirigée par Louise Pothier, conservatrice et archéologue en chef à Pointe-à-Callière. Les Éditions de l’Homme, une société de Québecor Média, assurent la production et la diffusion des livres de la collection depuis son lancement initial.

Une expérience immersive dans l’univers des Vikings
à la découverte d’une collection d’exception

Les festivités du trentième anniversaire de Pointe-à-Callière se poursuivent avec Vikings – Dragons des mers du Nord. L’exposition présente, pour la première fois et en exclusivité au Québec, l’exceptionnelle collection Viking du Musée national du Danemark, une des plus prestigieuses au monde! Six cent cinquante objets authentiques, d’une grande diversité, permettent de poser un regard unique et novateur sur la culture aussi mythique que fascinante de ceux que l’on appelle les «Vikings».

Des origines à la fin des temps : les Vikings racontés en quatre grands récits

Adoptant une approche originale où mythe et réalité s’entrecroisent, l’exposition offre une immersion complète dans le monde à la fois réel et imaginaire des Vikings. Elle retrace ainsi l’histoire de ce peuple légendaire à travers quatre grands récits : les origines, la vie, le voyage et la fin des temps. Des thèmes par lesquels elle aborde le mode de vie, les valeurs et les pratiques de l’ancienne société scandinave, la navigation et la guerre, mais aussi la mythologie et les croyances qui occupent une place prépondérante dans le quotidien des Vikings. L’exposition explore également l’héritage nordique dans la culture populaire d’aujourd’hui.

Paysans, marchands, navigateurs et guerriers, les Vikings ont marqué le monde entre 793 et 1066 de notre ère. Habiles navigateurs, ils ont sillonné les mers et acquis une réputation de guerriers redoutables. Ils sont aussi de grands commerçants qui étendront leur influence aux confins de l’Europe. Leur art, inspiré par la nature et les mythes, a donné lieu à de nombreux objets ornés d’animaux entrelacés, comme des oiseaux, des loups, des serpents ou des dragons, formant des motifs typiques de l’ère viking. Orfèvres hors pair et réputés forgerons, ils ont légué des pièces admirables, d’une prodigieuse adresse. Les six cent cinquante objets et artéfacts exposés comprennent entre autres des bijoux et parures d’une grande finesse, ainsi que des outils du quotidien et des armes, témoins authentiques du savoir-faire des artisans vikings. Une cinquantaine de ces pièces sont présentées en exclusivité nord-américaine.

«Enrichie d’une scénographie originale, l’exposition de Pointe-à-Callière sera certainement la plus exhaustive et spectaculaire jamais présentée sur les Vikings en Amérique du Nord. La qualité et la diversité des pièces du Musée national du Danemark, l’une des plus belles collections vikings au monde, dressent un portrait éloquent et des plus complets de cette civilisation. Nous sommes heureux d’offrir à nos visiteurs une expérience de cette envergure.» - Anne Élisabeth Thibault, directrice générale de Pointe-à-Callière

Une expérience immersive dans l’univers des Vikings

C’est en suivant un parcours captivant en compagnie du scalde Thorvald, poète scandinave, que les visiteurs découvrent les mythes qui peuplent l’imaginaire et rythment la vie des Vikings, tandis que les objets leur parlent de ceux et celles qui les ont utilisés. Les quatre récits appellent au voyage et transportent le public d’un monde à l’autre dans une poésie visuelle et sonore immersive.

Le récit des origines présente la foisonnante cosmogonie viking, neufs mondes supportés par l’arbre Yggdrasil. Au centre se trouve Midgard, où règnent les humains, alors qu’au sommet trône le dieu Odin et son immense palais, le Valhalla. Avec Le récit de la vie, le visiteur explore le quotidien des Vikings. Il découvre les habitations, les métiers, les loisirs, l’organisation sociale, économique et politique au sein de laquelle les populations évoluent. Le récit du voyage entraine dans les grandes expéditions, les conquêtes par les guerres et les raids, mais aussi sur les routes du commerce et l’exploration des territoires. La grande force des Vikings : la navigation, qui leur permettra de parcourir les mers et même d’atteindre les rives de l’Amérique du Nord. Enfin, Le récit de la fin des temps aborde les rites funéraires, les croyances reliées à l’au-delà et la fin de l’ère viking.

Chacun des récits bénéficie d’un habillage muséographique qui lui est propre et est ponctué d’un grand geste artistique, empreint de solennité : ici, la pierre de Jelling, là, la reconstitution d’une embarcation viking. Le tout dans une scénographie enveloppante, ponctuée d'images du jeu @Assassin’s Creed Valhalla d’Ubisoft Montréal qui donnent littéralement vie aux différents récits.

«Alors que les récits transportent notre imagination, lui permettent de vagabonder, l’immersion muséale la supporte, donnant avec justesse à la culture viking ses couleurs, son ambiance sonore et les multiples objets qui animaient son quotidien. La collaboration renouvelée d’Ubisoft Montréal avec Pointe-à-Callière est une démonstration du savoir-faire culturel montréalais à la découverte de l’histoire.» - Maxime Durand, Directeur de conception de mondes, Ubisoft Montréal

La présence scandinave au Canada

Au fil d’un parcours historique exceptionnel, Vikings – Dragons des mers du Nord propose de nouvelles perspectives sur la société viking et présente les connaissances scientifiques les plus à jour. Grâce au généreux prêt du Musée canadien de l’histoire et de The Rooms, Newfoundland and Labrador, l’exposition intègre notamment des objets qui proviennent du site de l’Anse aux Meadows à Terre-Neuve, premières traces de la présence viking sur le continent, datées récemment à l’an 1021.

Faisant le pont entre le passé et le présent, un écran tactile clôt la visite par une incursion dans l’héritage culturel scandinave au Canada. Il invite à la rencontre des communautés originaires de la Norvège, du Danemark, de Suède et de Finlande, vivant à Montréal, et mène à la découverte des festivals et événements qui perpétuent leurs traditions.

Cette exposition est réalisée par Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, en partenariat avec le Musée national du Danemark et MuseumsPartner en Autriche.

Vikings – Dragons des mers du Nord est présentée par Desjardins, en collaboration avec Ubisoft Montréal et en partenariat avec Tourisme Montréal, l’hôtel Uville et La Presse. Le Musée remercie chaleureusement prêteurs, commanditaires et partenaires.

Publication Vikings – Dragons des mers du Nord

«Les Vikings, leur seule évocation frappe l’imaginaire. Dès le huitième siècle, ils sillonnent les mers, lancent des raids dévastateurs, partent à la conquête des plus grandes cités, jouant un rôle de premier plan dans l’histoire européenne. Mais qui sont-ils?»

Superbement illustrée, la publication-magazine prolonge l’immersion dans l’univers fascinant des Vikings et l’agrémente de textes de spécialistes de cette ère, tels que Marc Carrier, historien, Peter Pentz, conservateur au Musée national du Danemark ou encore Birgitta Wallace, archéologue spécialiste du site de l’Anse aux Meadows.

Éditée par Beaux-Arts & cie. Soixante-huit pages. Prix : Dix-huit dollars (18$) + taxes.

Autour de l’exposition

Une foule d’activités gratuites, pour petits et grands, invite à poursuivre l’exploration des mondes vikings.

Le 21 juin, à l’occasion du solstice d’été, le Musée lancera sa programmation estivale hors les murs, «L’Été sur la Pointe», avec un événement festif mettant à l’honneur les traditions scandinaves : Midsummer — Célébration de l’été. Enfin, entre le 10 juillet et le 21 août, les Dimanches-Familles font leur grand retour! En lien avec l’exposition, ateliers, jeux, contes et performances font vivre la culture viking autrement.

Disponible en tout temps, un carnet de visite pour les enfants permet de découvrir l’exposition en relevant d’amusants petits défis.

Pointe-à-Callière : Trente ans d’histoires à célébrer à un prix unique de trente dollars (30$)!

Le 17 mai marquera le trentième anniversaire de Pointe-à-Callière, mais aussi du trois cent quatre-vingtième anniversaire de Montréal. Expositions, activités, événements, conférences, rallye numérique, balado, quiz … une programmation riche et diversifiée est au programme de ce double anniversaire. Autant d’occasions de venir ou revenir visiter le lieu de fondation de la ville! Et pour souligner ce trentième anniversaire, les abonnements individuels sont offerts toute l’année 2022 à un prix unique de trente dollars (30$)!

À propos de Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal

Inauguré en 1992 dans le cadre du trois cent cinquantième anniversaire de la métropole, Pointe-à-Callière est aujourd’hui le plus grand musée d'histoire de Montréal. Érigé sur une concentration de sites historiques et archéologiques d'envergure nationale, dont le lieu de fondation de Montréal, le complexe muséal a pour mission de conserver les collections, d’enrichir les connaissances, de mettre en valeur et faire aimer le patrimoine archéologique et historique de Montréal. Une mission menée à travers des actions de conservation et de recherche, de diffusion, d’éducation, d’inclusion et d’initiatives communautaires dont bénéficient les Montréalais.es et les touristes.

Plus d’informations sur pacmusee.qc.ca

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa sixième année! / 71e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.