Lanaudart logoÉdition avril 2024 / 113e édition
7
Dans sa septième année!
Mise à jour: 25 mars 2024
La SODEC dévoile les lauréates et lauréats du concours Cours écrire ton court

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) est heureuse d'annoncer le nom du grand gagnant du concours annuel Cours écrire ton court.

Ce concours, qui vise à encourager les jeunes talents dans le domaine de l'écriture cinématographique, a suscité un vif intérêt auprès des scénaristes de la relève et ce n’est pas moins de cent soixante-dix-neuf candidatures qui ont été soumises en octobre 2023, desquelles sept finalistes ont été choisis.

Le concours Cours écrire ton court est une porte d’entrée exceptionnelle dans l’industrie cinématographique pour les créateurs émergents qui y participent. Durant un peu plus de deux mois, ils ont pu bénéficier d’un encadrement exceptionnel de la part de cinéastes professionnels en plus de pouvoir échanger avec d’autres jeunes scénaristes émergents, et de participer à des activités leur offrant une occasion unique d’explorer et d’enrichir leur vision cinématographique.

Le verdict du concours est enfin tombé, à l'issue des délibérations finales du jury, qui se sont déroulés le 23 mars 2024 à Saguenay durant le Festival Regard.

Le jury, présidé par Johanne Larue, Directrice générale, Développement et production audiovisuelle à la SODEC, et composé de Hugo Bossaert, Délégué aux relations d’affaires à la SODEC, Marie-Hélène Comeau, Chef de contenus à La Fabrique culturelle et partenariats de Télé-Québec, Marie-Elaine Riou, coordonnatrice, Bureau du cinéma et tourisme culturel, Promotion Saguenay, Christine Doyon, scénariste, représentante de la SARTEC, Ryan Mckenna, réalisateur et représentant de la WCG, a échangé sur les différentes versions finales des scénarios et, après des délibérations minutieuses, ont sélectionné les lauréats des différents prix du concours.

Le grand prix Cours écrire ton court, d’une valeur approximative de cent trente mille dollars (130 000$), récompense le meilleur des sept projets finalistes. Il se compose d’une bourse pour le scénariste gagnant, ainsi que d’un passage accéléré en production au sein du Volet 2 de la SODEC qui prévoit une subvention de cent quinze mille dollars (115 000$). S’ajoute à cela différents équipements de tournage et des services de postproduction, de diffusion et de consultation offerts par les nombreux partenaires du concours. Pour cette édition, le grand prix a été décerné à Thomas Dufour pour son scénario Garage Double. «Le jury a porté son dévolu sur ce scénario qui a ébloui par sa construction narrative. Un récit d’une grande originalité qui, partant d’une étincelle d’expérience personnelle, a amené le scénariste à tisser un canevas cinématographique d’une force indéniable. Le tout dialogué de main de maître et tablant sur des liens forts entre personnages aux enjeux émotifs prenants» a dit Johanne Larue, directrice générale du développement et de la production audiovisuelle à la SODEC et présidente du jury final du concours.

Le prix SARTEC, d’une valeur de deux mille dollars (2 000$), récompense un scénario de langue française qui se démarque par sa qualité, son inventivité et son état d’achèvement. Le prix a été remis à Léalie Ferland-Tanguay pour son projet C’est ma sœur.

Le jury a choisi ce projet se distinguant par son écriture aboutie où la notion de liberté individuelle est exploitée avec force et énergie. Un scénario brossant le portrait d’un personnage féminin d’une grande authenticité, passionnée par la danse, libérée et assumée; un personnage incarné.

Le prix Bureau du cinéma de Saguenay, d’une valeur de deux mille dollars (2  000$), récompense le scénario le mieux ancré dans des lieux qui mettent en valeur la richesse du territoire via des personnages marqués par une réalité régionale québécoise distincte.  Le prix a été remis à Yuan Zha pour Xiao Bai.

Cette année, ce territoire s’est avéré tout intérieur, via l’imaginaire et la résilience d’un enfant nouvellement arrivé au Québec. Un scénario dont le jury aimerait souligner le fort potentiel de rayonnement auprès des jeunes publics.

Le prix WGC, d’une valeur de deux mille dollars (2 000$), récompensant le scénario de langue anglaise le plus achevé et a été remis à Diego Rojas pour son projet The Lost Embraces. Ce scénario s’est démarqué par sa construction cyclique, son onirisme, sa douceur, ainsi que sa prise de risque créative en traitant, de façon émouvante et audacieuse de l’idée du deuil.

Enfin, tous les finalistes ont reçu un certificat d’une valeur de trois cent cinquante dollars (350$) valide à l’achat d’un cours d’introduction ou de perfectionnement offert par L’institut national de l’image et du son (L’inis), le partenaire de formation du concours.

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa septième année! / 113e édition

Accueil|Ce mois-ci|Bientôt|Expositions / Littérature|Actualités|Portraits|Cinéma / Guide

Nous joindre

X

© 2017-2024 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.
Politique de confidentialité