Lanaudart logo Édition juillet 2022 / 71e édition
6
Dans sa sixième année!
Mise à jour: 20 mai 2022
Festival Mémoire et Racines

Mémoire et Racines est un organisme à but non-lucratif qui a pour mandat de promouvoir les arts traditionnels d’ici et d’ailleurs tels que la chanson, la musique, la danse et le conte par le biais, entre autres, de spectacles ponctuels de qualité, mais surtout à travers le Festival Mémoire et Racines, auprès de tous les publics.

Pour Mémoire et Racines, patrimoine vivant rime avec transmission orale. C’est pourquoi il est très important de favoriser les rencontres et les échanges entre les artistes professionnels, les jeunes de la relève et les porteurs de traditions de tous les horizons culturels, tout en les rendant accessibles à un public varié, dans un climat ouvert sur l’expérimentation et la créativité.

La vision artistique de Mémoire et Racines est axée sur la rigueur, et la découverte qui se reflète depuis ses débuts dans la programmation du Festival Mémoire et Racines est le gage de la qualité recherchée par notre clientèle. La proximité entre les spectateurs et les artistes (rendue possible grâce aux ateliers et aux concerts intimistes) est propre à créer une ambiance conviviale pour tous, rehaussée par le site enchanteur du Parc Bosco.

Le Festival Mémoire et Racines est considéré par ses pairs comme un modèle tant au niveau organisationnel qu’au niveau de la diversité et de la richesse de la programmation.

Les bénévoles (près de trois cents) qui reviennent année après année sont leurs meilleurs ambassadeurs. Leur implication leur procure un sentiment d’appartenance à une communauté partageant les mêmes valeurs axées autour du patrimoine vivant. Notre organisme recrute annuellement près de deux cent cinquante membres.

Vingt-huitième édition du Festival Mémoire & Racines
Se retrouver pour célébrer nos racines!

Du 27 au 31 juillet 2022, près de cent quarante musiciens, chanteurs, danseurs et conteurs mettront le diable aux corps des spectateurs de la vingt-huitième édition du Festival Mémoire & Racines (FMR), présentée par la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière. L’événement se déroulera au cœur de villes de Joliette et Notre-Dame-des-Prairies, ainsi que sur le site enchanteur du parc Saint-Jean-Bosco de Saint-Charles-Borromée. La programmation complète se trouve à memoireracines.org.

Retrouvailles autour de la tradition

Voilà sans contredit le rendez-vous de l’année pour :

• danser au rythme des reels enivrants;

• s’abreuver aux sources de la tradition québécoise;

• se laisser bercer par les contes et légendes de chez nous et d’ailleurs;

• découvrir des musiques et des danses traditionnelles venues de loin.

«Quelle joie de se projeter dans ces grandes retrouvailles autour de la tradition!», lance Jean Desrochers, directeur artistique. Le FMR n’est pas un festival comme les autres, rappelle-t-il, car il favorise le partage et la transmission des traditions d’ici et d’ailleurs dans un contexte de proximité à la fois festif et familial. «Même si chaque édition apporte son lot de nouveautés, l’organisation est soulagée de revenir à une certaine normalité dans la forme de son événement. L’édition 2022 sera marquée par plusieurs moments forts qui feront rayonner le remarquable talent de plusieurs artistes féminines, des Premières Nations et Inuits, des communautés culturelles, en plus de la présence habituelle d’artistes internationaux et d’ici, et d’une multitude de découvertes.»

Le 27 et le 28, ça va grouiller au centre-ville de Joliette et à Notre-Dame-des-Prairies

De nombreux spectacles auront lieu dans les bars et établissements du centre-ville de Joliette et des environs. Ainsi, le mercredi, 27 juillet, le trad québécois côtoiera le bluegrass et le cajun avec The Wood Shredders et Les Flâneurs. Dès dix-neuf heures, à la scène de la Place Bourget, les voix de femmes seront à l’honneur. Le trio Chant d’Elles, groupe lanaudois entièrement féminin composé de trois générations d’une même famille, fera résonner les chansons traditionnelles d’ici. Les festivaliers voyageront ensuite parmi les sublimes chants scandinaves du quatuor suédois Kongero. La soirée se terminera avec une veillée de chansons traditionnelles à la Brasserie artisanale l’Albion, véritable repaire des tradeux de la région.

Le jeudi, 28, la fête se poursuivra notamment au Carrefour culturel de Notre-Dame-des-Prairies. L’on y présentera le résultat de la résidence de création «L’écho des racines» de La Sporée, sous la direction de Sarah Bronsard. Dans ce projet en cours de création, la gigue québécoise rencontrera le flamenco andalou. À vingt heures, Les Campagnards, groupe-vedette de la région, mettra le feu dans la place lors d’un événement spécial au Centre culturel Desjardins.

Une fin de semaine en fête!

Fidèle à la tradition de l’événement, à partir du 29 juillet, le FMR misera sur la proximité entre spectateurs et artistes, dans le décor enchanteur du parc Saint-Jean-Bosco, à l’ombre d’arbres centenaires, bordés par la rivière L’Assomption. De plus, la grande scène Gilles-Cantin, pilier central du FMR, s’animera chaque soir avec plusieurs formations.

Le vendredi, 29, les femmes brilleront de nouveau! Le Trio Chant d’Elles ouvrira la soirée pour ensuite faire place aux chants de gorge inuits avec Nina Segalowitz. Puis, Mama’s Broke, puissant duo folk néo-écossais, livrera une performance remplie de cœur et d’énergie brute. La formation scandinave Himmerland présentera sa musique unique, métissée et inspirée des traditions nordiques. Bon Débarras, trio montréalais gagnant du Félix et du prix Opus de l’album traditionnel de l’année, clôturera la soirée avec sa musique grondeuse d’amour et berçante d’énergie. La poétesse innue Joséphine Bacon se joindra au groupe pour l’occasion.

Le samedi, 30, la soirée débutera avec Kongero avant que Dâvi Simard, multi-instrumentiste et compositeur originaire du Lac-Saint-Jean, présente son disque Violoneux, accompagné de l’harmoniciste David Brunelle et du multi-instrumentiste Louis-Simon Lemieux. Révélation Radio-Canada 2019-2020 en musique du monde, la chanteuse Djely Tapa, descendante d’une lignée illustre de griots maliens, prendra ensuite la scène avec son groupe de feu mettant en vedette le joueur de kora Zal Sissokho. Elle y interprétera un répertoire tout en suspens entre ambiances sahéliennes, blues et électro. Enfin, Le Vent du Nord célébrera son vingtième anniversaire de façon magistrale avec Biz, Stéphane Archambault et Gruv’N’Brass dans le cadre d’un spectacle-événement conçu pour le FMR.

Le dimanche, 31, le FMR va festoyer jusqu’à la dernière minute! Les artistes en résidence de la ville de Joliette, la violoneuse américaine Emerald Rae et le Lanaudois Jean-François Branchaud, présenteront le fruit de leur riche collaboration. Le trio Grosse Isle proposera ensuite un cocktail explosif, avec un sublime mélange de répertoires irlandais et québécois, ainsi que des compositions originales. Puis, le puissant groupe canadien The McDades traversera les murs de la tradition avec sa musique aux racines celtiques fusionnées à la spontanéité de l’improvisation jazz et des rythmes mondiaux contagieux. Enfin, l’on se gâtera avec le nouveau spectacle Ellipse, inspiré du plus récent album de la formation Les Grands Hurleurs, dans sa toute nouvelle mouture en formule quatuor. La musique éclatée et grooveuse de ce triple gagnant d’un trophée Félix en carrière incorpore des influences de folk, de classique et de bluegrass pour concocter son trad unique et enrichi!

Un Festival du matin au petit matin

Sous une ambiance festive et familiale, le samedi et le dimanche, dès la mi-journée, une programmation simultanée permettra à différents artistes de se produire en alternance sur sept scènes, en format acoustique ou légèrement amplifié. Les scènes Accordons-nous, Cornet acoustique, Ziguezon, Excusez-là, Cabaret et Danse Danse présenteront des spectacles et ateliers de transmission plus riches les uns que les autres : contes, chants, musique, danse et savoirs-faire. La Scène ouverte donnera aussi l’occasion aux artistes de la relève se faire découvrir.

Quant aux légendaires veillées de danse du vendredi et du samedi au Centre André-Hénault, elles seront animées par la crème des calleurs et des musiciens de danse du Québec. Le vendredi, de vingt heures à minuit, Dâvi Simard et son trio accompagneront Gérard Morin, calleur d’expérience, et feront rouler et swigner la foule. Le samedi, ce sera autour de Bon Débarras et de la calleuse Yaëlle Azoulay de faire vibrer l’assistance.

Finalement, les spectacles nocturnes Jusqu’aux p’tites heures, présentés à minuit trente sur la scène Cabaret, réservent des surprises étonnantes avec des prestations de Djely Tapa et du groupe The McDades.

Les tout-petits ne seront pas en reste. Le jour, les enfants pourront s’émerveiller à l’écoute de récits magiques, en plus d’entendre de la musique traditionnelle qui leur est destinée. Ils pourront notamment se familiariser avec les cultures arabes, autochtones et, bien sûr, québécoises. En plus, ils auront l’occasion d’assister à un spectacle du fameux groupe Les Petites Tounes. Une belle manière de leur faire découvrir un univers pittoresque.

Pour ne rien manquer

Il est déjà possible d’acheter un Passeport weekend. Celui-ci donne accès, du vendredi au dimanche soir, au parc Saint-Jean-Bosco et à tous les spectacles présentés à cet endroit.

Passeport régulier en prévente : Quatre-vingt-trois dollars (83$), au lieu de quatre-vingt-dix-neuf dollars (99$)

Passeport jeunesse en prévente (Seize à vingt-trois ans) : Soixante-douze dollars (72$), au lieu de quatre-vingt-quatorze dollars (94$)

Gratuit pour les quinze ans et moins

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa sixième année! / 71e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.