Lanaudart logo Édition février 2024 / 110e édition
7
Dans sa septième année!
Mise à jour: 15 décembre 2023
Le Festival de Lanaudière de Joliette

Vers 1975, un bon nombre d’organismes musicaux fonctionnaient régulièrement à Joliette : un centre culturel dont dépendait la présentation des concerts, plusieurs écoles de musique, trois orchestres de jeunes, un camp musical d’été, un concours de musique régional, des chorales… un environnement musical était en place et attendait quelque chose de plus.

En 1977, une occasion se présente au directeur du Centre culturel, le Père Fernand Lindsay, Clerc de St-Viateur, de risquer trois concerts de l’Orchestre symphonique de Montréal pendant l’été, dans la Cathédrale de Joliette. L’accueil du public joliettain est bon. C’est le temps d’aller plus loin. Se souvenant des festivals qu’il avait fréquentés en Europe, quelques années auparavant, le Père Lindsay voit que le moment est venu de réaliser ce dont il avait rêvé. C’est alors que se joignent à lui deux alliés qui seront au cœur du développement du Festival pendant plusieurs années : Marcel Masse et René Charette.

Le Festival devient un véritable moteur de développement touristique et économique pour toute la région de Lanaudière. Mais il lui manque un outil indispensable pour accomplir pleinement sa vocation : un amphithéâtre extérieur. «Sa construction», affirme René Charette, président du Conseil, «représente une chance inouïe de conquérir un peu plus notre marché culturel en créant un centre d’excellence.»

En 1989, le Festival prend donc un tournant décisif avec ce nouvel amphithéâtre qui peut accueillir deux mille personnes sous le toit, et six mille sur les pelouses. Plusieurs artistes et plusieurs critiques musicaux qui ont vu tous les autres équipements du genre aux États-Unis ne tarissent pas d’éloges sur l’amphithéâtre de Lanaudière, en particulier sur sa réussite acoustique.

L’architecte Michel Gallienne, et ses collègues, le scénographe Yvon Sanche et l’acousticien Lionel J. Lortie, tous trois de Québec, ont vraiment créé une merveille; et de l’avis de tous, le cadre est enchanteur. «La musique s’est fait un nid dans Lanaudière et il en sortira de grandes choses», dit le Père Lindsay le soir de l’inauguration de l’édifice.

Avec la nomination d’une co-directrice artistique, Louise Forand-Samson, et d’un nouveau directeur général, François Bédard, les années 1990 consolident toujours davantage les succès antérieurs. La qualité des concerts est toujours maintenue, la participation populaire et la notoriété ne cessent de s’accroître de même que l’enthousiasme des critiques et des mélomanes. Le Festival international de Lanaudière s’est taillé une place enviable et un créneau original parmi les hauts lieux de diffusion musicale.

Inauguration de la Maison de la musique René-Charette
Le Festival de Lanaudière dévoile le nouveau quartier général
de la musique au centre-ville de Joliette

C’est le 12 décembre 2023 qu’a eu lieu l’inauguration officielle de la Maison de la musique René-Charette, située au 165, rue St-Paul, à Joliette. Présenté par Gestion BGC, cet événement était réservé aux partenaires du projet. Près de cent cinquante personnes étaient présentes et ont pu découvrir ce nouveau pôle musical et culturel qui accueille maintenant de nombreux espaces à vocation culturelle, dont une salle d’une centaine de places, en plus des bureaux administratifs du Festival de Lanaudière.

«Au Festival, nous croyons que la musique doit être à la portée de tous et en phase avec son milieu, et la Maison de la musique René-Charette en est la démonstration concrète. C’est d’ailleurs pour cette raison que le bâtiment a été nommé en hommage au cofondateur et ancien administrateur du Festival de Lanaudière – pendant quarante-trois ans! -, qui croyait au pouvoir des arts et de la culture pour améliorer la qualité de vie de ses concitoyens», indique Xavier Roy, directeur général du Festival de Lanaudière.

Cette infrastructure permettra au Festival de Lanaudière de déployer à l’année ses activités de démocratisation de la musique classique, en plus d’accueillir sur une base régulière des activités de partenaires, notamment d’organismes en éducation musicale de la région. Elle consolidera aussi son engagement auprès des jeunes, avec la mise sur pied d’un pôle d’expertise en éducation musicale. Les différents espaces de la Maison de la musique seront aussi disponibles pour location au grand public. Avec ce projet rassembleur et structurant, le Festival confirme encore plus aujourd’hui sa vision de faire de la région de Lanaudière le pôle incontournable de la musique classique au pays.

Un projet d’envergure possible grâce à un effort collectif

Le projet de Maison de la Musique René-Charette a totalisé des investissements de 2,6 M$, dont plus de 1M$ en financement privé de généreux partenaires et donateurs. Il faut toutefois ajouter à ce montant la valeur du bâtiment lui-même, initialement offert sous forme de don par M. Gérard Descheneaux, homme d’affaires joliettain, fervent amateur d’art et ami de longue date du Festival.

Les investissements effectués pour la rénovation de cet édifice, inoccupé depuis plusieurs années, contribuent ainsi à l’effervescence du centre-ville et sont également très positivement accueillis par l’administration municipale.

«Cet épicentre musical et culturel, niché au cœur du centre-ville de Joliette, insuffle une énergie nouvelle à la scène locale, dynamisant ainsi le pôle culturel lanaudois. Quelle belle addition à notre cité régionale! La Ville de Joliette est fière de son partenariat de longue date avec le Festival de Lanaudière et de la véritable synergie qui règne entre les partenaires du milieu», mentionne le maire de Joliette et nouveau préfet de la MRC de Joliette, Pierre-Luc Bellerose.

Le chantier de la Maison de la musique a reposé sur une constellation de partenaires, principalement installés dans la région :

Architectes : Hétu-Bellehumeur Architectes (Joliette)

Ingénieurs : DWB Consultants (Saint-Sauveur)

Design : Muse Design (Joliette)

Entrepreneur : Gestion BGC inc. (Saint-Thomas)

Le Festival de Lanaudière souhaite remercier ses principaux partenaires qui ont contribué directement à la réalisation de ce projet et au maintien des hauts standards de qualité pour l’édification de cette infrastructure culturelle : le gouvernement du Québec, Monsieur Gérard Descheneaux (don du bâtiment), Desjardins, la Ville de Joliette, la MRC de Joliette, la Fondation Sandra et Alain Bouchard, la Fondation Azrieli, la Fondation Ariane Riou et Réal Plourde, Power Corporation du Canada, Lallemand, Groupe conseil Harvey – Tellier de la Financière Banque Nationale, Patrick Morin, Monsieur Pierre Lambert, Rivest et Fils, la Fondation du Festival de Lanaudière, la Fondation Richelieu de Joliette, Groupe Nadeau, Madame Claudine Harnois, Gestion D.G. Guibault ltée, Me Nicolas Préville-Ratelle, Bouco Design, Multipaysages et les propriétaires Familiprix du Grand Joliette : Familiprix Hélène Bolduc et Evelyne Caron, Familiprix Josée Marion et Maxime Martineau, Familiprix Hugo Flamand et Alexandre Comtois.

Il est à noter que le piano Steinway «Hambourg» 1916 dans la salle de concert de la Maison de la musique René-Charette est un prêt du Musée d’art de Joliette, témoignant à nouveau de la cohésion impressionnante entre les acteurs culturels de la région.

L’Orchestre baroque de Fribourg et Anne Sofie von Otter à Lanaudière en 2024!

Le Festival de Lanaudière est heureux d’annoncer la mise en vente de trois concerts de sa saison 2024 à l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay, dès maintenant et juste en temps pour la période des Fêtes!

Ces concerts permettront au public de découvrir ou redécouvrir de grands artistes : l’Orchestre baroque de Fribourg dans l’intégrale des Concertos brandebourgeois, et la légendaire mezzo-soprano Anne Sofie von Otter dans une soirée de chanson française.

«Voici un aperçu de notre saison à venir, qui promet à nouveau des rencontres uniques et d’exceptionnels moments de musique», déclare Renaud Loranger, directeur artistique du Festival. «Ces artistes ne font qu’un arrêt en Amérique du Nord l’été prochain, et c’est chez nous. Cela souligne une fois de plus que Lanaudière est devenu un carrefour majeur de la musique classique sur le continent!»

La quarante-septième édition du Festival de Lanaudière aura lieu du 5 juillet au 4 août 2024.

L’intégrale des Concertos brandebourgeois de Bach par l’Orchestre baroque de Fribourg

Freiburger Barockorchester

Cecilia Bernardini, violon et direction

La réputation de l’Orchestre baroque de Fribourg, prince parmi les orchestres d’Europe, dépasse les frontières : auréolée de multiples prix pour une discographie parmi les plus vastes de notre époque, la célèbre phalange allemande nous offre un panorama en forme de kaléidoscope de l’univers de Bach – en exclusivité nord-américaine – au travers de ses célébrissimes Concertos brandebourgeois, en passant par la musique de son tout aussi célèbre contemporain, Antonio Vivaldi. Une rencontre imaginaire entre deux géants, le temps de deux concerts qui marquent le retour de l’orchestre au Québec après dix ans d’absence.

Quand - Où

Vendredi, 12 juillet 2024, vingt heures - Amphithéâtre Fernand-Lindsay

Dimanche, 14 juillet 2024, quatorze heures - Amphithéâtre Fernand-Lindsay

Billet : sous le toit : À partir de trente-deux dollars (32$) | sur la pelouse : à partir de vingt-cinq dollars (25$), taxes en sus.

La douce France d’Anne Sofie von Otter

Chansons de Barbara, Michel Legrand, Léo Ferré, Charles Trenet, Georges Moustaki, et al.

Anne Sofie von Otter, mezzo-soprano

Ensemble instrumental

On ne présente plus Anne Sofie von Otter, reine des plus grandes scènes d’opéra depuis des décennies, récitaliste, souveraine, maîtresse d’un art du chant incomparable, mariant sensibilité à fleur de peau et profonde intériorité. Artiste versatile, elle propose pour ses débuts à Lanaudière une incursion rare dans l’univers de la chanson française, profitant d’un espace de liberté qu’elle conquiert à l’envie.

Quand - Où

Samedi, 27 juillet 2024, seize heures - Amphithéâtre Fernand-Lindsay

Billet : sous le toit : À partir de trente dollars (30$) | sur la pelouse : à partir de vingt-cinq dollars (25$), taxes en sus.

Billetterie

Les billets pour ces trois concerts sont en vente depuis le 7 décembre. Le Festival de Lanaudière poursuit sa mission de démocratiser la musique classique et offre des billets à partir de vingt-cinq dollars (25$) sur la pelouse pour tous les concerts. Il est possible de bénéficier de 15 % de réduction à l’achat des trois concerts et des chèques cadeaux sont également disponibles.

En ligne : lanaudiere.org

Par téléphone : 514 842-2112/Sans frais : 1 866 842-2112 (du lundi au vendredi, entre huit heures et dix-huit heures)

Le Festival de Lanaudière renouvelle le mandat de son directeur artistique
Renaud Loranger jusqu’en 2027

Le Festival de Lanaudière est heureux d’annoncer le prolongement du mandat de Renaud Loranger à titre de directeur artistique jusqu’en 2027, année qui marquera le cinquantième anniversaire du Festival. Depuis son arrivée, le Festival a retrouvé sa place parmi les grands festivals de musique classique du monde, de véritable leader de la scène canadienne, et acteur de premier plan en Amérique du Nord.

«De par ses origines joliettaines, de par son attachement au Festival – déjà long de presque trente-cinq ans! – et de par sa brillante carrière de producteur et directeur artistique dans de grandes maisons de disques, Renaud Loranger était pratiquement prédestiné à occuper ce poste. Son carnet d’adresses incomparable, sa perspective internationale, et sa sensibilité unique à l’histoire de l’institution à sa communauté sont des atouts extraordinaires pour le Festival. Nous nous réjouissons de poursuivre notre collaboration», a déclaré Xavier Roy, directeur général du Festival de Lanaudière, en indiquant que le contrat signé cette semaine comportait une option d’extension d’une année.

Une relance impressionnante

Fidèle aux ambitions de rayonnement et d’enracinement du Festival, Renaud Loranger s’est attaché, dès son entrée en fonction, à consolider les liens qui l’unissent aux plus importants ensembles québécois et canadiens, au premier rang desquels l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) et les directeurs musicaux Kent Nagano et Rafael Payare, l’Orchestre Métropolitain (OM) et son directeur musical Yannick Nézet-Séguin, les Violons du Roy et leur directeur musical Jonathan Cohen, ainsi que Les Grands Ballets et leur directeur artistique Ivan Cavallari.

Parallèlement, il a rétabli Lanaudière comme la destination estivale par excellence en musique classique au Canada, comme en témoignent la venue d’invités de grand prestige tels que les Arts Florissants et William Christie, l’Akademie für Alte Musik Berlin, la Cappella Mediterranea et Leonardo García Alarcón, ou encore l’Orchestre baroque de Venise, dont les concerts furent salués tant par le public que la critique. Dans la plus belle tradition lanaudoise, les dernières années ont aussi vu les débuts chez nous de certains des plus grands artistes de la planète, notamment les ténors Michael Spyres et Lawrence Brownlee, les pianistes Jean-Yves Thibaudet, Hélène Grimaud, Alexandre Kantorow et Francesco Piemontesi, les violonistes Gil Shaham et Christian Tetzlaff, l’accordéoniste Richard Galliano, le baryton Matthias Goerne, ou encore les mezzo-sopranos Karen Cargill et Lea Desandre. Puis, événement majeur dans l’histoire du Festival, Renaud Loranger a assuré à Lanaudière un rayonnement dans les plus hautes sphères du monde musical grâce à deux commandes passées au compositeur Samy Moussa, en collaboration avec l’Orchestre philharmonique de Vienne et l’Opéra national des Pays-Bas. La création québécoise de la première de ces œuvres, Elysium, a eu lieu à l’Amphithéâtre en juillet 2022 et celle-ci a depuis été présentée en tournée européenne par l’Orchestre symphonique de Montréal.

«Le Festival de Lanaudière est la toile de fond de mes tout premiers, et certains de mes plus chers souvenirs musicaux», explique Renaud Loranger. «Adolescent, j’y ai fait des découvertes et des rencontres qui m’inspirent encore aujourd’hui, accumulé des énergies qui allaient sous-tendre tout mon parcours professionnel. Je suis ému et humble face à la confiance qui m’est faite, et enthousiaste à l’idée de poursuivre ma mission ici au cours des prochaines années. Je remercie le conseil d’administration, Xavier Roy, ainsi que toute notre équipe pour leur soutien renouvelé.»

«Le conseil d’administration se réjouit du renouvellement du mandat de Renaud Loranger», explique Charles Milliard, président du conseil d’administration du Festival. «Alors que la tendance de fréquentation est à la baisse dans le milieu culturel, les succès du Festival au niveau de l’achalandage témoignent de la vigueur de notre institution. La présence de Renaud Loranger avec nous pour plusieurs années encore permettra au Festival de poursuivre sur sa lancée et d’atteindre de nouveaux sommets!».

Festival de Lanaudière 2023 : une saison marquée par le succès et l’audace!

Du 7 juillet au 6 août, le Festival de Lanaudière a fait résonner la musique classique sur le territoire de Lanaudière grâce à une quarantaine d’événements variés et audacieux. L’équipe du Festival est aujourd’hui extrêmement fière du bilan de cette dernière édition, avec des concerts salués par la critique, une assistance sous le toit de l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay en hausse moyenne de 20 % par concert et de nombreuses nouveautés dans la programmation.

Le Festival a démontré encore une fois qu’il est un carrefour unique de talents incontournables du monde de la musique classique du fait de la présence remarquée de grands ensembles et solistes internationaux et d’une riche constellation d’artistes d’ici. Cette année, pour le plus grand bonheur des festivaliers, plus de mille musiciens ont foulé les planches du Festival, dont plus de deux cents musiciens internationaux!

«Cette année encore la musique classique, l’été au Canada, c’est à Lanaudière que ça se passe. Reflet de nos ambitions et de nos valeurs, notre saison 2023 fait du Festival un lieu de rencontres exceptionnel entre notre public et quelques-uns des plus grands artistes de la planète. Elle est à la fois célébration et fenêtre ouverte sur le monde. Si la musique est le miroir de la vie, cela n’a jamais été aussi vrai que chez nous.» - Renaud Loranger, directeur artistique

Des moments inoubliables à l'Amphithéâtre Fernand-Lindsay

Le Festival a présenté quatorze grands concerts à l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay, sa résidence principale chaque été. Le Festival n’aurait pas pu rêver d’un départ plus flamboyant que la prestation de l’Orchestre symphonique de Montréal et Rafael Payare, un quatuor de solistes triés sur le volet et l’Ensemble choral du Festival qui présentaient la Neuvième symphonie de Beethoven devant plus de cinq mille personnes rassemblées sur le site!

Au fil de cinq weekends à l’Amphithéâtre, les moments inoubliables se sont multipliés : l’ovation monstre d’une quinzaine de minutes à la suite de l’Orfeo de Monteverdi par la Cappella Mediterranea; le retour tant attendu des Arts Florissants et de William Christie pour Partenope, avec les chanteurs exceptionnels du Jardin des Voix; l’effervescence de Strauss au sommet avec Yannick Nézet-Séguin, l’Orchestre Métropolitain et un quatuor de cornistes étoiles réunis en apogée du Symposium international du cor de Montréal.

Le public a pu découvrir des ensembles présents pour la première fois au Canada, comme la Cappella Mediterranea et le Chœur de chambre de Namur, dirigés par Leonardo García Alarcón, et le National Youth Orchestra of USA, dirigé par Sir Andrew Davis. Les festivaliers ont aussi renoué avec d’autres ensembles ayant une relation privilégiée avec le Festival, dont les Violons du Roy et Jonathan Cohen, l’Ensemble Constantinople, ainsi que les Grands Ballets, en plus de nombreux solistes incontournables de la planète classique, tels que le violoniste Gil Shaham, les pianistes Seong-Jin Cho, Denis Kozhukhin et Marc-André Hamelin, la mezzo-soprano Karen Cargill, le harpiste Xavier de Maistre et l’accordéoniste Richard Galliano.

Un rayonnement partout dans Lanaudière

Fidèle à sa tradition, le Festival de Lanaudière a amené la musique classique sur l’ensemble du territoire lanaudois, de Repentigny à Saint-Alphonse-Rodriguez, grâce à sa série de huit concerts en églises, présentée par Desjardins. De nombreux concerts ont été présentés à guichets fermés par des musiciens habitués aux plus grandes scènes de la planète, dont le récital tout Bach de la pianiste Angela Hewitt et la soirée Aimez-vous Brahms? avec le trio inédit composé d’Alisa Weilerstein, d’Andrew Wan et de Charles Richard-Hamelin.

La série Hors les murs, présentée par la Fabrique culturelle, s’est elle aussi démarquée cette année, avec ses concerts – affichant tous complet! - dans des lieux inusités. Grâce à de riches partenariats avec le milieu agrotouristique local, le Festival a présenté sept concerts surprenants mettant en lumière la relève musicale québécoise, tantôt dans une plantation de lavande, dans l’entrepôt d’une microbrasserie, dans un élevage de bisons ou dans une grange ancestrale au milieu d’un champ de courges!

Innovation, audace... et accessibilité!

L’innovation et l’audace ont été au cœur de cette saison, avec de nombreuses nouveautés gratuites pour les passionnés de musique, petits et grands! Notamment, le Festival a présenté sa première journée portes ouvertes sur le site de l’Amphithéâtre, en collaboration avec la Place des Arts, pour permettre aux familles de découvrir gratuitement ce lieu magique par le biais d’ateliers et de concerts ludiques! Au chapitre des activités gratuites, le Festival a également présenté un premier grand concert au centre-ville de Joliette, des méditations musicales sur la terre et sur l’eau, ainsi qu’une répétition publique pour des organismes culturels et communautaires de la région. Le Festival a aussi augmenté le nombre de projections de films musicaux en plein air à l’Amphithéâtre, passant de quatre à six films.

Parallèlement à ces activités gratuites, le Festival a revu sa politique tarifaire pour en augmenter l’accessibilité. Avec des billets à vingt dollars (20$) ou vingt-cinq dollars (25$) pour tous les concerts, une nouvelle catégorie plus abordable sous le toit de l’Amphithéâtre, l’accès pelouse à faible prix pour les citoyens du Grand Joliette, l’entrée gratuite pour les jeunes de dix-sept ans et moins et le rabais de 50 % pour les jeunes adultes… le Festival est à la portée de tous!

Toujours plus présent auprès de la relève

Le Carrefour de développement de carrière pour musiciens émergents du Festival de Lanaudière était de retour cette année! Pendant dix jours, six musiciens classiques de la relève québécoise ont pu rencontrer les artistes et gestionnaires culturels internationaux de passage au Festival. Ils y ont développé les outils et le réseau qui faciliteront le déploiement de leur carrière à l’échelle planétaire. L’initiative sera renouvelée l’année prochaine et est rendue possible grâce à la générosité de la Fondation Père-Lindsay et du Fonds Jacques-Martin.

Fort d’un partenariat durable avec le Camp musical Père-Lindsay, le Festival y a présenté une classe de maître du violon solo des Arts Florissants, Emmanuel Resche-Caserta, en plus d’offrir des billets pour deux concerts à l’Amphithéâtre pour tous les jeunes campeurs.

Un Festival de plus en plus durable

L’expérience des festivaliers devient, année après année, de plus en plus ancrée dans le territoire de Lanaudière. C’est dans cet esprit que l’offre alimentaire du Festival a été revue pour faire une plus grande place à des producteurs locaux, notamment par le biais de sacs collations lanaudois, en collaboration avec Vivez Lanaudière.

Dans le même esprit, une attention de plus en plus grande est portée à l’impact environnemental du Festival, notamment avec l’ajout d’une brigade verte pour le tri des matières résiduelles à l’Amphithéâtre, de contenants réutilisables aux couleurs du Festival et de navettes en provenance des centres-villes de Montréal et Joliette.

Remerciements aux partenaires

Le Festival de Lanaudière souhaite remercier ses principaux partenaires : Hydro-Québec, commanditaire présentateur, en collaboration avec La Presse, le gouvernement du Québec, Tourisme Québec, le gouvernement du Canada, la Ville de Joliette, Desjardins, Yamaha Musique, Ratelle, Power Corporation du Canada, Groupe Canimex, la Société de la Place des Arts, Patrick Morin, la Fondation Sandra et Alain Bouchard, la Fondation Azrieli, la Fondation J. A. De Sève, Air Canada, Promutuel Assurance, le Fonds de Solidarité FTQ, Joliette Lincoln, Ferme Régis, la ville de Saint-Charles-Borromée, la ville de Notre-Dame-des-Prairies et les municipalités de la région, Tourisme Lanaudière, ainsi que ses nombreux partenaires du domaine de la culture, des médias, de l’hôtellerie et de la restauration.

Les concerts dans les églises lanaudoises sont présentés par Desjardins et les concerts de la série Hors les murs sont présentés par La Fabrique culturelle. Merci aux partenaires et aux bénévoles qui rendent le Festival possible. Alors que le Festival s’apprête à inaugurer sa nouvelle Maison de la musique René-Charette cet automne, l’avenir semble radieux pour l’organisation.

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa septième année! / 110e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2024 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.
Politique de confidentialité