Lanaudart logo Édition octobre 2021 / 54e édition
4
Depuis quatre ans!
Mise à jour: Il y a une semaine
Théâtre du Vieux-Terrebonne

Tout a commencé par un cinéma. En effet, c’est en 1947 qu’est inauguré le Théâtre Figaro, qui deviendra le Cinéma Figaro un an plus tard. À l’époque, on y projette six films par semaine. Pendant un peu plus de vingt-cinq ans, il présentera près de huit mille films et, dès 1975, il est divisé en deux petites salles et rebaptisé le Cinéma de Terrebonne.

En 1986, la Ville de Terrebonne s’en porte acquéreur et entrevoit déjà toute l’importance de doter la ville d’une salle de diffusion. En 1987, la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT) est donc créée et reçoit le mandat de lancer, administrer et animer le Théâtre du Vieux-Terrebonne qui ouvrira ses portes l’année suivante, le 23 juin, avec ses quatre cent dix-huit places. En 1993, devant le succès de celui qu’on avait surnommé le «P’tit TVT», un projet d’agrandissement et de modernisation est déposé auprès du Ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Il faudra attendre en 2001 et l’incendie du terrain du «centre civique» situé entre la rue Saint-Pierre et la rivière des Mille-Îles pour présenter cette fois un projet de relocalisation du théâtre. En 2002, la ministre d’État à la Culture et aux Communications du Québec annonce la construction d’un nouveau théâtre. L’agence d’architecture montréalaise T.A.G. remporte le concours d’architecture qui s’en suit et se voit charger de la construction du nouveau théâtre.

Le 6 octobre 2004, le Théâtre du Vieux-Terrebonne est inauguré et compte désormais six cent cinquante-six places. L’année suivante, il ajoute un volet de cinéma de répertoire à sa programmation et bat son premier record d’assistance. Il devient ainsi l’un des plus importants diffuseurs de spectacles au Québec. 2007 annonce l’arrivée de Benoît Brière à titre de directeur artistique de la saison estivale. Le succès est instantané. Parmi les immenses succès remportés citons Ténor recherché, La Cage aux folles, La puce à l’oreille, Le combat des chefs et Les trois ténors et plusieurs autres, ce qui contribue véritablement à renouveler le genre.

En 2015, après plus de vingt-cinq ans à œuvrer en tant que directrice générale et artistique, Suzanne Aubin se retire avec les honneurs et un bilan de carrière remarquable. Elle est remplacée par Louise Martin, après onze ans passés au service de Culture Shawinigan. C’est également en 2015 que Martin Drainville et Luc Guérin rejoignent Benoît Brière, enchaînant dès lors d’autres succès estivaux sans précédent. En 2017, le TVT souligne ses trente ans lors d’un lancement de programmation réinventé avec quatre lieux de présentations et de prestations dans le Vieux-Terrebonne. La même année, est créé un nouveau festival jeune public intitulé Les Tannants pour les enfants de quatre à onze ans. Le succès est immédiat.

2018 souligne un virage majeur sur le plan de l’image et des formules d’abonnements du TVT. Un nouveau logo, plus moderne, ainsi qu’une carte de membre FLEX et un abonnement 5+ viennent simplifier et bonifier son offre culturelle. À l’été, un nouveau rendez-vous sur la terrasse extérieure du TVT en formule 5 à 7 accueille une programmation de musique émergente, destinée à une clientèle plus jeune. Virée Sul’top remporte un succès instantané. En janvier 2020, la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT) a été honorée par le Conseil Québécois de la Musique (CQM) qui lui a remis le prix Opus de Diffuseur pluridisciplinaire de l’année pour sa saison 2019 et son audace à programmer de la musique de concert, jazz et traditionnelle.

Rappelons que pour sa saison 2019, la SODECT avait reçu une douzaine de spectacles en jazz et musique du monde tels que Jesse Cook, Jordan Officer, Misses Satchmo, Rachel Therrien, Taurey Butler ou Dominique Fils-Aimé, ainsi qu’une dizaine de concerts de musique tels que l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal, Marie-Nicole Lemieux ou Alexandra Stréliski. À noter également, le festival Les Rendez-vous des Tannants pendant lequel les quatre à onze ans ont pu assister à divers programmes de musique. Et enfin, le Grand concert en plein air en été, organisé sur l’Île-des-Moulins et qui recevait La Sinfonia de Lanaudière dans un hommage à la chanson française et aux Beatles.

Le TVT affirme de plus en plus un choix de programmation diversifiée et audacieuse que le public apprécie grandement. Au début de l’année, celui-ci est plus que jamais au rendez-vous aussi bien pour les spectacles populaires en chanson, humour et variétés, que pour les propositions artistiques originales, notamment en théâtre, en contes et en cirque. Malheureusement, dès la mi-mars 2020, devant la pandémie de COVID-19, le TVT, comme toutes les salles de spectacles du Québec, est contraint de fermer ses espaces de diffusion.

Tout espoir est permis en 2021 et au-delà.

Encourager les grands talents lanaudois

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) est très heureux de recevoir bientôt de grands talents lanaudois : le Cirque Alfonse, le samedi, 30 octobre, à vingt heures, et Janie et Marcio, le dimanche, 7 novembre, à dix-neuf heures trente, à la salle Desjardins. C’est une grande fierté régionale de voir évoluer des artistes de chez nous dans des prestations dignes des plus grands spectacles internationaux.

Fondé en 2005 dans la région de Lanaudière, le Cirque Alfonse tire son nom du beau village de Saint-Alfonse-Rodriguez où il est né du désir de collaboration entre des amis proches et la famille Carabinier-Lépine. Dans une version contemporaine du cirque, sans renier leurs racines québécoises, ils présentent Animal, sous-titré Une histoire de ferme. C’est un retour en plein terroir, une proposition animalière pour le moins inusitée qui offre des fables surréalistes, impressionnantes de virtuosité et d’un comique irrésistible! Il y a des chansons faites d’un savant mélange de Trad, de soul et de punk agricole, ainsi que des prouesses acrobatiques audacieuses, où bidons de lait, cloches à vache, roue de tracteur, brouette, fourches pointues et œufs crus deviennent des accessoires de cirque. Même le patriarche du clan, Alain Carabinier, soixante-quatorze ans, brûle les planches. Il prouve que le cirque n’est pas qu’une histoire de muscles, de corps et de jeunesse, en portant lui-même son fils Antoine au sommet d’un haut mât. Avec Animal, enfants, adolescents et parents seront conquis par le charme de cette grange sens dessus dessous!

Vous aimez la danse et vous avez été émerveillés par leur prestation lors de la deuxième saison de Révolution? Retrouvez Janie, originaire de Terrebonne et son compagnon Marcio dans leur premier spectacle en tournée, intitulé Syntonie. Cette toute nouvelle création propose des chorégraphies en duo et en solo enveloppées de projections, de sons et de lumières qui invitent à la réflexion sur l’état des relations humaines en temps d’épreuve. Le courage, l’importance de l’autre et la transcendance de nos limites personnelles sont des thèmes chers aux deux danseurs et qui résonnent dans notre quotidien depuis des mois. Un véritable baume sur les cœurs et sur les âmes!

Cirque Alfonse – samedi, 30 octobre, à vingt heures – salle Desjardins

Quarante dollars (40$) – Trente-huit dollars (38$) abonnés 5+ et membres FLEX

Forfait famille quatre personnes : cent cinq dollars (105$). Vingt dollars (20$) par personne supplémentaire de douze ans et moins

Janie et Marcio – dimanche, 7 novembre, à dix-neuf heures trente – salle Desjardins

Trente-huit dollars (38$) – Trente-cinq dollars (35$) abonnés 5+ et membres FLEX

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

Toutes ces chansons qui ont marqué nos vies

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) présentera deux spectacles grandioses en l’honneur de la chanson québécoise : Je reviens chez nous, le vendredi, 22 octobre, à vingt heures, et Salut Claude!, le dimanche, 24 octobre, à dix-neuf heures trente, à la salle Desjardins. Une véritable invitation au voyage, sur les routes et à travers l’histoire du Québec.

Alors que le TVT se réjouit de l’assouplissement des mesures sanitaires qui va lui permettre d’offrir plus de sièges à compter du 8 octobre, c’est le moment tout indiqué pour parler de ces deux spectacles à grand déploiement que sont Je reviens chez nous et Salut Claude! Le premier fera voyager le public sur les routes du Québec, en compagnie des interprètes Gabrielle Destroismaisons, Marc-André Fortin, Jean-Philippe Audet, Simon Fréchette-Daoust et Frédérique Mousseau. Avec le public, ils parcourront notre territoire où sont nés des artistes qui, d’aussi loin qu’ils viennent, se sont invités dans nos maisons et dans nos vies. Retrouvez les mots de Desjardins et les forêts infinies de Rouyn, la poésie de Vigneault et les marées de Natashquan, mais aussi ces artistes de l’Île d’Orléans à la Manicouagan, de Montréal et tout le long du Saint-Laurent : Leyrac, Julien et Léveillée.

D’ailleurs, Claude Léveillée sera au cœur du deuxième spectacle proposé par le TVT. Plus qu’un simple hommage, c’est une incursion poétique dans l’univers créatif et personnel de l’artiste. En faisant revivre les chansons de cette icône de la musique québécoise, telle que Frédéric, La légende du cheval blanc et Le temps d’une chanson, c’est un regard nouveau sur son œuvre qui est proposée au public, en la mettant en parallèle avec des événements marquants pour la société québécoise, comme avec de simples anecdotes de sa vie. Par le théâtre et la musique, Sylvain Jr. Giroux, Élise Cormier, Élisabeth Gauthier-Pelletier et Mathieu Bourret relatent ses premières amours, sa rencontre avec Édith Piaf et ses premières comédies musicales.

La chanson québécoise sur scène vous a manqué? Voici deux occasions en or de renouer avec elle et avec son histoire.

Je reviens chez nous – vendredi, 22 octobre, à vingt heures – salle Desjardins

Quarante-cinq dollars (45$) – Quarante-deux dollars (42$) abonnés 5+ et membres FLEX

Salut Claude! – dimanche, 24 octobre, à dix-neuf heures trente – salle Desjardins

Quarante dollars (40$) – Trente-six dollars (36$) abonnés 5+ et membres FLEX

En promotion jusqu’au 10 octobre

À l’achat de deux spectacles en chanson de l’automne 2021, profitez d’un rabais de 40 % sur ces spectacles (certaines conditions s’appliquent).

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

Deux films québécois primés au Ciné TVT

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) est très heureux du retour des projections dans la salle Desjardins, pour une toute nouvelle saison du Ciné TVT. Débutée le 13 septembre dernier, la nouvelle programmation 100 % québécoise se poursuit en octobre avec deux films primés au dernier Gala Québec Cinéma : La déesse des mouches à feu sera présentée le 4 octobre et Souterrain, le 18 octobre.

En remportant les prix du meilleur film et de la meilleure réalisation lors du Gala Québec Cinéma 2021 pour La déesse des mouches à feu, la réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette était aux anges. Après des mois d’incertitude en raison de la pandémie, puis le succès retentissant lors de la projection en première mondiale au Festival international du film de Berlin, le film n’a récolté que des éloges. La jeune révélation de l’année Kelly Depeault y est pour beaucoup, tout comme Normand D’Amour et Caroline Néron, dont c’était le grand retour au cinéma. Adapté du roman du même nom de Geneviève Pettersen, le film parle d’adolescence, un sujet cher à Anaïs Barbeau-Lavalette. Dans le chaos violent et spectaculaire du grunge des années quatre-vingt-dix, Catherine, seize ans, explore la vie alors que ses parents amorcent un processus de divorce. Elle teste son invincibilité et la découverte des plaisirs adolescents. D’un dérapage à l’autre, ce sera pour elle une exploration ni douce, ni romantique. Un film touchant, une distribution et une direction d’acteurs admirables font de ce long métrage un grand moment de cinéma québécois.

Il en va de même pour Souterrain de Sophie Dupuis, également récompensé au Gala Québec Cinéma pour son scénario. Joakim Robillard, Théodore Pellerin, James Hyndman, Guillaume Cyr et Catherine Trudeau partagent l’affiche de ce drame qui a pour toile de fond le travail dangereux et harassant des mineurs de l’Abitibi. La réalisatrice le dépeint avec beaucoup de réalisme, mais il n’est qu’un prétexte pour le drame à venir, qu’on sent poindre dès les premières minutes du film. Maxime, jeune mineur valdorien, remet en question sa définition de la masculinité à travers plusieurs difficultés. C’est dans la fraternité qui unit ses collègues qu’il trouvera le soutien pour surmonter la culpabilité tenace qui l’empêche d’atteindre le bonheur. Jusqu’au jour où une explosion éclate sous terre. Avec Souterrain, vous serez conviés à une expérience hors du commun, pratiquement inédite dans le cinéma québécois. Et pour qu’elle soit totale, après la projection, dans le cadre de l’activité On en jase, l’un des collaborateurs de la réalisatrice sera l’invité d’une discussion organisée avec le public présent.

Et le film-surprise est…

Le mystère demeure entier pour le film-surprise du 25 octobre. L’équipe artistique vous réserve un autre bijou québécois. Surveillez les plateformes numériques du TVT, ainsi que les médias.

Rappel des directives de sécurité

Toutes les représentations auront lieu en respect des dernières directives de la Santé publique. Le passeport vaccinal est désormais exigé pour accéder à la salle et le port du masque jusqu’à votre siège et lors de vos déplacements, la désinfection des mains, ainsi que la distanciation d’un mètre entre les sièges sont toujours de mise.

La déesse des mouches à feu – lundi, 4 octobre

Souterrain – lundi, 18 octobre

Film-surprise – lundi, 25 octobre

Salles Desjardins – dix-neuf heures trente

Coût du billet : sept dollars (7$) - Étudiant : six dollars cinquante (6,50$) - Abonnés Ciné TVT : cinq dollars cinquante (5,50$) - Abonnés et FLEX : quatre dollars (4$)

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

Programmation 100 % québécoise cet automne au Ciné TVT

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) est très heureux d’annoncer le retour des projections en salle pour une toute nouvelle saison du Ciné TVT, 100 % québécoise. Onze films et documentaires, dont un film-surprise, prennent l’affiche dès le 13 septembre. Et ça commence de la plus belle façon avec le magnifique documentaire Les Cowboys Fringants – L’Amérique pleure, le film, véritable hymne à leur musique et aux paysages québécois.

Quatre autres documentaires seront présentés pendant l’automne dont Le dernier Nataq (8 novembre). Empreint d’une grande authenticité, ce long métrage indépendant suit Richard Desjardins. Il revient sur son passé et son histoire alors qu’une murale est en cours de réalisation pour rendre hommage à sa poésie. Suivra Comme une vague (29 novembre), où la musique sera encore à l’honneur, mais cette fois perçue et magnifiée dans ce lien essentiel entre le rythme, notre planète, la vie quotidienne et notre humanité collective. Un véritable bijou, un grand film d’art et sur l’art! Puis, le 6 décembre, vous ne pourrez rester indifférents à La parfaite victime. Réalisé par Monic Néron et Émilie Perreault, le documentaire a déjà fait couler beaucoup d’encre et c’est tant mieux. Elles mettent enfin des visages sur les échecs du système de justice en matière d’agression sexuelle. Une véritable invitation à l’information, à l’éducation et à l’action. Enfin, le 13 décembre, laissez-vous submerger par la générosité et le courage des Sœurs Auxiliatrices du Québec, cette communauté religieuse de femmes amenée à disparaître, qui ont foi en Dieu, mais pas en une Église dominée par des hommes. Ainsi soient-elles! C’est d’ailleurs le nom du documentaire.

Du côté des fictions, la sélection est formidable. Les vieux chums (20 septembre), mettant en vedette Patrick Labbé et Paul Doucet, sera suivi de deux films primés lors du Gala Québec Cinéma 2021 : La déesse des mouches à feu (4 octobre) d’Anaïs Barbeau-Lavalette, avec la révélation de l’année Kelly Depeault, mais aussi Caroline Néron et Normand D’Amour, ainsi que Souterrain (18 octobre) de Sophie Dupuis, avec Joakim Robillard, Théodore Pellerin, James Hyndman, Guillaume Cyr et Catherine Trudeau. Finalement à l’affiche après avoir été reporté deux fois, le très beau 14 jours, 12 nuits (15 novembre) vous emmènera au Viêtnam avec Anne Dorval dans ce voyage silencieux au cœur du pouvoir guérisseur. Enfin, le 20 décembre, c’est Beans qui clôturera cette programmation du Ciné TVT, avec pour toile de fond la crise d’Oka de 1990 vue à travers les yeux d’une fillette de douze ans. Un film nécessaire sur les êtres humains de l’autre côté des barricades.

Et n’oublions pas le film-surprise du 25 octobre! L’équipe artistique vous réserve un autre bijou québécois. Surveillez les plateformes numériques du TVT, ainsi que les médias.

Rencontrez les artistes et professionnels du cinéma avec l’activité On en jase

Une autre bonne raison de réserver vos places pour cette prochaine saison du Ciné TVT 100 % québécoise : l’activité de médiation culturelle On en jase, vous permettra de rencontrer artistes et professionnels lors de discussions organisées, tout de suite après la projection de plusieurs des longs métrages proposés.

Rappel des directives de sécurité

Toutes les représentations auront lieu en respect des dernières directives de la Santé publique. Le passeport vaccinal est désormais exigé pour accéder à la salle et le port du masque jusqu’à votre siège et lors de vos déplacements, la désinfection des mains, ainsi que la distanciation d’un mètre entre les sièges sont toujours de mise.

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Depuis quatre ans! / 54e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.