Lanaudart logo Édition juillet 2022 / 71e édition
6
Dans sa sixième année!
Mise à jour: 9 avril 2022
Théâtre du Vieux-Terrebonne

Tout a commencé par un cinéma. En effet, c’est en 1947 qu’est inauguré le Théâtre Figaro, qui deviendra le Cinéma Figaro un an plus tard. À l’époque, on y projette six films par semaine. Pendant un peu plus de vingt-cinq ans, il présentera près de huit mille films et, dès 1975, il est divisé en deux petites salles et rebaptisé le Cinéma de Terrebonne.

En 1986, la Ville de Terrebonne s’en porte acquéreur et entrevoit déjà toute l’importance de doter la ville d’une salle de diffusion. En 1987, la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT) est donc créée et reçoit le mandat de lancer, administrer et animer le Théâtre du Vieux-Terrebonne qui ouvrira ses portes l’année suivante, le 23 juin, avec ses quatre cent dix-huit places. En 1993, devant le succès de celui qu’on avait surnommé le «P’tit TVT», un projet d’agrandissement et de modernisation est déposé auprès du Ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Il faudra attendre en 2001 et l’incendie du terrain du «centre civique» situé entre la rue Saint-Pierre et la rivière des Mille-Îles pour présenter cette fois un projet de relocalisation du théâtre. En 2002, la ministre d’État à la Culture et aux Communications du Québec annonce la construction d’un nouveau théâtre. L’agence d’architecture montréalaise T.A.G. remporte le concours d’architecture qui s’en suit et se voit charger de la construction du nouveau théâtre.

Le 6 octobre 2004, le Théâtre du Vieux-Terrebonne est inauguré et compte désormais six cent cinquante-six places. L’année suivante, il ajoute un volet de cinéma de répertoire à sa programmation et bat son premier record d’assistance. Il devient ainsi l’un des plus importants diffuseurs de spectacles au Québec. 2007 annonce l’arrivée de Benoît Brière à titre de directeur artistique de la saison estivale. Le succès est instantané. Parmi les immenses succès remportés citons Ténor recherché, La Cage aux folles, La puce à l’oreille, Le combat des chefs et Les trois ténors et plusieurs autres, ce qui contribue véritablement à renouveler le genre.

En 2015, après plus de vingt-cinq ans à œuvrer en tant que directrice générale et artistique, Suzanne Aubin se retire avec les honneurs et un bilan de carrière remarquable. Elle est remplacée par Louise Martin, après onze ans passés au service de Culture Shawinigan. C’est également en 2015 que Martin Drainville et Luc Guérin rejoignent Benoît Brière, enchaînant dès lors d’autres succès estivaux sans précédent. En 2017, le TVT souligne ses trente ans lors d’un lancement de programmation réinventé avec quatre lieux de présentations et de prestations dans le Vieux-Terrebonne. La même année, est créé un nouveau festival jeune public intitulé Les Tannants pour les enfants de quatre à onze ans. Le succès est immédiat.

2018 souligne un virage majeur sur le plan de l’image et des formules d’abonnements du TVT. Un nouveau logo, plus moderne, ainsi qu’une carte de membre FLEX et un abonnement 5+ viennent simplifier et bonifier son offre culturelle. À l’été, un nouveau rendez-vous sur la terrasse extérieure du TVT en formule 5 à 7 accueille une programmation de musique émergente, destinée à une clientèle plus jeune. Virée Sul’top remporte un succès instantané. En janvier 2020, la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT) a été honorée par le Conseil Québécois de la Musique (CQM) qui lui a remis le prix Opus de Diffuseur pluridisciplinaire de l’année pour sa saison 2019 et son audace à programmer de la musique de concert, jazz et traditionnelle.

Rappelons que pour sa saison 2019, la SODECT avait reçu une douzaine de spectacles en jazz et musique du monde tels que Jesse Cook, Jordan Officer, Misses Satchmo, Rachel Therrien, Taurey Butler ou Dominique Fils-Aimé, ainsi qu’une dizaine de concerts de musique tels que l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal, Marie-Nicole Lemieux ou Alexandra Stréliski. À noter également, le festival Les Rendez-vous des Tannants pendant lequel les quatre à onze ans ont pu assister à divers programmes de musique. Et enfin, le Grand concert en plein air en été, organisé sur l’Île-des-Moulins et qui recevait La Sinfonia de Lanaudière dans un hommage à la chanson française et aux Beatles.

Le TVT affirme de plus en plus un choix de programmation diversifiée et audacieuse que le public apprécie grandement. Au début de l’année, celui-ci est plus que jamais au rendez-vous aussi bien pour les spectacles populaires en chanson, humour et variétés, que pour les propositions artistiques originales, notamment en théâtre, en contes et en cirque. Malheureusement, dès la mi-mars 2020, devant la pandémie de COVID-19, le TVT, comme toutes les salles de spectacles du Québec, est contraint de fermer ses espaces de diffusion.

Tout espoir est permis en 2022 et au-delà.

Jean-François Mercier : En cachette au TVT

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) propose une soirée sous le signe de l’humour avec Jean-François Mercier et son spectacle intitulé En cachette, le jeudi, 28 avril, à vingt heures, dans la salle Desjardins.

«Mon nouveau spectacle En cachette, c’est comme le sexe. C’est intense, c’est cru, c’est essentiel et c’est humain…». La table est mise avec cette description de l’humoriste lui-même. Jean-François Mercier n’a jamais eu peur des tabous. Avec plus de vingt-cinq mille billets vendus de ce nouveau spectacle, plus personnel, il ne met toujours pas de gants blancs, mais il aborde des sujets qui peuvent toucher n’importe qui, souvent rattachés à l’actualité. Même s’il défend la liberté d’expression, il sait aussi qu’il peut déplaire et que ça fait partie du jeu. Cependant, sous ses airs d’ours mal léché, il ne sacrifie jamais l’intelligence dans le propos, la clé selon lui pour toucher les gens, peu importe le tabou. Avec sa manière unique de raconter, ses chutes qui frappent et son aisance à divertir, Jean-François Mercier a su se tailler une place très importante dans le paysage de l’humour au Québec.

Jean-François Mercier – Jeudi. 28 avril, à vingt heures

Quarante-trois dollars (43$) - Quarante et un dollars (41$) 5+ et FLEX

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

Arianne Moffatt au TVT, seule sur scène et à la fois plurielle

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) est très heureux d’accueillir le tout nouveau spectacle d’Ariane Moffatt, intitulé Incarnat, le samedi, 23 avril, à vingt heures, dans la salle Desjardins.

C’était il y a déjà vingt ans, elle assurait, toute menue et timide, la première partie de son mentor, Daniel Bélanger. Avec les années, au fil des albums et des spectacles, elle a démontré une telle aisance qu’elle a conquis le cœur de toutes les générations. Mais c’est sur scène qu’elle se révèle extraordinaire. Prévu au départ pour faire le tour et revisiter ses grands titres, l’album s’est rapidement transformé en un huitième opus original, dont l’inspiration lui est venue lors d’un coucher de soleil sur un panorama de feuilles d’automne. Incarnat était né, avec son univers où les choses et les êtres s’empourprent. C’est d’ailleurs ce qui attend le public dans ce nouveau spectacle avec son décor, ses projections et ses effets lasers aux tons rouges et chauds. Ariane Moffat se révèle être une grande pianiste et claviériste et ses séquences sonores sont tellement soignées qu’elle semble occuper la place d’un groupe tout entier. Elle promet une soirée veloutée qui enveloppe tantôt de douceur, tantôt de rythmes intenses et sentis, notamment dans les reprises de certains de ses plus grands succès.

Ariane Moffatt – samedi, 23 avril, à vingt heures

Quarante-deux dollars (42$) - Quarante dollars (40$) 5+ et FLEX

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

On en jase avec les artisans et artistes du cinéma au TVT

Les deux prochaines séances du Ciné TVT se feront en présence d’invitées du milieu.

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) est très heureux d’annoncer le retour des rencontres avec les artisans et artistes du milieu cinématographique, dans le cadre de son activité de médiation culturelle, On en jase. Après les représentations du documentaire Prière pour une mitaine perdue (18 avril, à dix-neuf heures trente) et du long métrage Une révision (25 avril, à dix-neuf heures trente), le public sera invité à discuter respectivement avec la directrice photo Marianne Ploska, puis la comédienne Nour Belhkiria, dans la salle Desjardins.

Êtes-vous déjà allé à un bureau des objets perdus pour y retrouver une tuque, des mitaines, un parapluie, des clés ou autres? Parfois, cet objet est banal, mais on y tenait ou bien il est rattaché à un souvenir, à une personne et on se rend compte que la perte est plus grande que le simple objet. C’est un peu la trame du merveilleux documentaire Prière pour une mitaine perdue de Jean-François Lesage. Pour parler du magnifique noir et blanc, feutré à souhait dans lequel le tout a été filmé, ainsi que de son propos, la directrice de la photographie Marianne Ploska était tout indiquée. Elle a d’ailleurs reçu une nomination au dernier Prix Iris du cinéma québécois pour ce film. Elle sera présente après la représentation pour répondre aux questions du public présent.

Nour Belkhiria, comédienne surtout connue pour son interprétation d’Ismène dans le film Antigone de Sophie Deraspe, déjà diffusé au Ciné TVT, viendra quant à elle parler du long métrage Une révision de Catherine Therrien. Elle y interprète le rôle de Nacira, une élève du Cégep qui demande à son professeur de philosophie (Patrice Robitaille) de réviser l’une de ses notes à la hausse, même si elle n’a pas respecté la consigne de ne mettre aucun texte religieux dans son examen. D’un propos très actuel, le film aborde la force des convictions dans le débat, quel qu’il soit. Mais jusqu’où cette force mènera-t-elle les deux antagonistes et leur entourage?

Une nouvelle programmation arrive à grands pas, surveillez les médias et les plateformes numériques du TVT et de la SODECT pour connaître toutes les activités de médiation culturelle à venir.

Prière pour une mitaine perdue – lundi, 18 avril, à dix-neuf heures trente

Une révision – lundi, 25 avril, à dix-neuf heures trente

Sept dollars (7$) - Six dollars cinquante (6,50$) étudiants – Cinq dollars cinquante (5,50$) abonnés Ciné TVT - Quatre dollars (4$) autres abonnés et FLEX

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

La bête à sa mère et Les Hardings au TVT/Deux pièces marquantes du théâtre québécois

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) accueillera bientôt deux pièces marquantes du théâtre québécois, à la salle Desjardins. La bête à sa mère prendra l’affiche le vendredi, 8 avril, à vingt heures, et Les Hardings sera présentée le dimanche, 24 avril, à dix-neuf heures trente.

Même si elles abordent des sujets difficiles, le TVT tenait à présenter ces deux propositions théâtrales riches et audacieuses. Toutes les deux utilisent le théâtre et la scène comme lieux de rendez-vous importants et propices à la rencontre et à la confrontation des idées. Deux voyages dont on ressort transformé.

Tout le Québec
, toutes générations confondues, craque pour David Goudreault, poète, romancier et travailleur social, qui utilise ses textes et son slam comme outils d’expression et d’émancipation. En 2015, il publie son premier roman La bête à sa mère qui remporte un énorme succès. Isabelle Hubert a décidé de l’adapter au théâtre et Hugues Frenette en signe une mise en scène énergique. Tout repose sur l’interprétation solo magistrale de David Bouchard qui interprète ce petit criminel accro à la porno et aux jeux de hasard, violent, manipulateur, sexiste, raciste et homophobe. Antihéros séparé de sa mère à l’âge de sept ans, il collectionne les familles d’accueil, carbure à l’alcool, à la drogue et s’enfonce dans la criminalité. Jusqu’à commettre l’irréparable. Sous le drame familial d’un homme seul, il y a la rage, mais aussi les livres, son seul réconfort, qui développent son vocabulaire et le font réfléchir et il y a l’humour rentre-dedans de David Goudreault.

Deuxième création d’Alexia Bürger, mettant en vedette Normand D’Amour, Patrice Dubois et Martin Héroux, Les Hardings s’inspire de la matière documentaire d‘existences marginales ou ordinaires bien réelles. Elle élabore des fictions qui questionnent le conformisme et la part de responsabilité des individus face au dérèglement du monde. Un cheminot québécois, un assureur américain et un chercheur néo-zélandais portent le même nom : Thomas Harding. En apparence, ils n'ont rien d'autre en commun. Jusqu’au 6 juillet 2013. Cette nuit-là, un train qui déraille fait exploser une ville. Apparaissent alors au grand jour les rails invisibles qui relient leurs existences et les attachent les unes aux autres. Une pièce finement écrite et finement jouée qui aborde la culpabilité, la responsabilité, la négligence, le deuil et la valeur de l’existence.

La bête à sa mère
– vendredi, 8 avril, à vingt heures
Quarante-sept dollars (47$) - Quarante-cinq dollars (45$) abonnés 5+ et FLEX – Trente et un dollars et cinquante (31,50$) série théâtre

Les Hardings – dimanche, 24 avril, à dix-neuf heures trente
Quarante dollars (40$) - Trente-huit dollars (38$) abonnés 5+ et FLEX – Vingt-six dollars et vingt-cinq (26,25$) série théâtre

Informations et réservations

450 492-4777
| 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

Bientôt une nouvelle programmation au TVT…

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) est désormais ouvert à sa pleine capacité et dès le 12 mars 2022, il ne sera plus obligatoire de présenter un passeport vaccinal. Ce retour à la normale réjouit grandement toutes les équipes en place, notamment l’équipe artistique qui est déjà à pied d’œuvre pour concocter une nouvelle programmation pour l’automne 2022. La date de sortie de cette nouvelle mouture n’est pas encore fixée, mais on sait déjà qu’elle sera présentée au courant du mois de mai. Et si vous voulez en profiter avant tout le monde, il y a la carte de membre FLEX!

Si vous voulez profiter avant tout le monde des nouveautés mises en vente en tout temps et lors du dévoilement de la nouvelle saison, procurez-vous une carte de membre FLEX. Valable pendant un an, elle ne coûte que vingt dollars (20$) et vous permettra d’obtenir des billets vingt-quatre à quarante-huit heures avant la mise en vente au public et de bénéficier d’un rabais pouvant aller de cinq à vingt pour cent sur la plupart des spectacles. Plein d’autres avantages vous attendent avec la carte : aucun achat minimum, possibilité d’ajouter des spectacles n’importe quand dans l’année, le ciné TVT à quatre dollars (4$) au lieu de sept dollars (7$), des promotions chez les partenaires participants, des invitations à des événements ou à des promotions et bientôt, elle sera disponible en ligne!

Profitez-en dès maintenant!

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

Symphorien au TVT l’été prochain

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) est très heureux d’annoncer que la célèbre série télévisée Symphorien sera présentée sur scène dans sa version pièce de théâtre à la salle Desjardins. Le coup d’envoi est pour le mercredi 29 juin 2022 pour une vingtaine de représentations. Plus de mile cinq cents billets se sont envolés en vingt-quatre heures!

La pièce de l’été est toujours est grand événement au TVT. Il faut dire que depuis presque quinze ans, l’endroit a su redonner ses lettres de noblesse à ce genre théâtral, en proposant des productions de grande qualité, année après année. Le public fidèle au genre voulait savoir quelle folie habiterait la scène en 2022. C’est chose faite, et ça valait le coup d’attendre!

Concierge aussi attachant que naïf, Symphorien a connu ses heures de gloire à la télévision dans les années 1970. Véritable phénomène inédit et inégalé à cette époque, l’émission fait désormais partie de notre patrimoine télévisuel alors que plus de deux cent soixante-neuf épisodes avaient été présentés sur les ondes de Télé-Métropole. En 2022, la célèbre comédie écrite par Marcel Gamache est de retour et se transportera sur scène pour la première fois! La pièce est une mise en scène de Pierre Séguin et Louis Saïa. Ce dernier collabore également à l’écriture des textes avec Pierre Huet. Coproduite par ComediHa! et Productions Martin Leclercn en collaboration avec le Théâtre du Vieux-Terrebonne, Symphorien, la pièce de théâtre y sera présentée en primeur tout l’été prochain.

Le retour des fameux pensionnaires

Quarante ans plus tard, l’histoire se poursuivra pour les nostalgiques et permettra à une toute nouvelle génération de découvrir ces personnages mythiques! La pièce mettra à l'honneur Madame Sylvain (Michelle Labonté) et sa maison de chambre aux pensionnaires colorés, Mademoiselle L’Espérance (Nathalie Mallette), Oscar Bellemarre (Patrice Coquereau), le king des pompes funèbres, Éphrem (Martin Héroux) et son don pour les blagues massacrées, sans oublier bien sûr Symphorien Laperle (François Chénier), l’homme aux quatorze enfants et aux quatorze manières de se mettre dans le pétrin… et heureusement de s’en sortir!

L’atmosphère est fébrile : le beau docteur Jetté est de retour, un mystérieux curé légèrement en boisson se pointe, la belle-mère de Symphorien a trouvé une nouvelle manière de martyriser son «bru», comme elle dit. Tout cela alors que le fantôme du gangster Al Capone vient compliquer les choses. Est-ce que Mademoiselle L’Espérance trouvera enfin l’amour? Est-ce que Oscar se remettra de son terrible mal de dos? Et Symphorien réussira-t-il à faire quatorze sandwiches avec un seul paquet de jambon?

Grâce à la magie du théâtre et à la plume de Pierre Huet et de Louis Saïa, les légendaires personnages de la série Symphorien reprennent vie sur scène dans de nouvelles péripéties. Ne manquez pas cette occasion unique!

Symphorien, la pièce de théâtre – dès le 29 juin 2022

Cinquante-neuf dollars (59$) samedi et dimanche – Cinquante-six dollars (56$) en semaine – Vingt-cinq dollars (25$) étudiants de vingt-cinq ans et moins.

Tarifs groupe de vingt personnes et plus : Cinquante-quatre dollars (54$) samedi et dimanche – Cinquante et un dollars (51$) en semaine.

Informations et réservations

450 492-4777

1 866 404-4777

theatreduvieuxterrebonne.com

Les deux grandes gagnantes de l’ADISQ au TVT

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) fera partie de la tournée au Québec des deux grandes gagnantes de l’ADISQ. Klô Pelgag présentera son Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, le vendredi, 18 février, à vingt heures, et Roxane Bruneau, son spectacle Acrophobie, le samedi, 21 mai, à vingt heures, toutes les deux à la salle Desjardins.

La soirée du Gala de l’ADISQ a confirmé le talent et la grande popularité de deux figures féminines importantes de la nouvelle chanson québécoise. En remportant des prix pour la plupart décernés par le public, elles incarnent la diversité des choix artistiques du Québec en matière de chanson.

D’un côté, on a Klô Pelgag, une bouffée d’air dans le paysage musical francophone depuis 2013. Autrice-compositrice-interprète autodidacte, elle est l’une des voix les plus probantes et singulières de sa génération. Avec son troisième album, elle raconte un cheminement puissamment émancipateur et affranchissant. Ces chansons constituent probablement l’œuvre la plus limpide et personnelle que l’artiste ait offerte jusqu’à maintenant. L’essence éthérée de sa poésie et de sa musicalité ont été récompensées par treize Félix, dont celui d’auteure-compositrice, spectacle en ligne, album alternatif, album choix de la critique et vidéo de l’année. Seule Céline Dion avait déjà remporté autant de trophées en une seule année à l’ADISQ. La preuve que les goûts des amateurs de musique québécoise évoluent.

Et puis, il y a Roxane Bruneau, sensible et rieuse, mais surtout authentique, qui n’hésite pas à parler d’orientation sexuelle. Elle est d’ailleurs devenue un modèle et une icône gaie pour la jeune génération. La nouvelle étoile de la chanson populaire québécoise a connu un succès retentissant en 2017 avec un premier album vendu à plus de quarante mille exemplaires. Elle atteint alors des sommets auxquels elle ne s’attendait pas. De là lui est venue l’idée du titre de son deuxième album Acrophobie, qui signifie avoir peu des hauteurs. Mais on n’est pas inquiet pour elle, en lui décernant les quatre Félix d’interprète féminine, de chanson de l’année, d’album pop et d’album de succès populaire, le milieu et le public ont totalement adopté Roxane Bruneau et ses chansons folk-pop-rock qui parlent du «vrai monde» au «vrai monde».

Klô Pelgag – vendredi, 18 février 2022, à vingt heures

Trente-sept dollars (37$) – Trente-cinq dollars (35$) abonnés 5+ et membres FLEX

Roxane Bruneau – samedi, 21 mai 2022, à vingt heures

Quarante-huit dollars (48$) – Quarante-cinq dollars (45$) abonnés 5+ et membres FLEX

Salle Desjardins

Informations et réservations

450 492-4777 | 1 866 404-4777 | theatreduvieuxterrebonne.com

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa sixième année! / 71e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.