Lanaudart logo Édition septembre 2023 / 100e édition
7
Dans sa septième année!
Mise à jour: Il y a 2 jours
Ville de Repentigny

Fondée en 1670 par Jean-Baptiste Le Gardeur, Repentigny est l'une des plus vieilles villes de la grande région montréalaise.

Après avoir sollicité de la compagnie de la Nouvelle-France des terres le long du fleuve Saint-Laurent, Pierre Le Gardeur, Sieur de Repentigny, se voit émettre à Paris, le 16 avril 1647, les actes de concession de la seigneurie qui allait devenir Repentigny. Venu du Calvados, ce militaire est cependant victime d'une épidémie un an plus tard et c'est plutôt son fils Jean-Baptiste qui s'établira sur ses terres en 1670.

Pendant deux cent cinquante ans, Repentigny ne sera habitée que par quelques centaines de paysans qui y vivront de l'agriculture. En 1677, le premier recensement ne fait état que de trente habitants!

Le premier conseil municipal a été formé en juillet 1855. Benjamin Moreau devint ainsi le premier maire de Repentigny.

Cette époque est maintenant révolue. Repentigny n'est plus un lieu de villégiature, mais une ville jeune (elle obtint son statut en 1957) qui se préoccupe de son environnement et de la qualité de vie de ses habitants.

Les Journées de la culture : les arts et la culture à l’honneur

L’Espace culturel invite les jeunes et moins jeunes à venir célébrer les Journées de la culture les 29, 30 septembre et premier octobre. Durant trois jours, le centre-ville vibrera au rythme d’une programmation culturelle festive avec plus d’une quinzaine d’activités gratuites pour tous les goûts.

«Encore une fois, la Ville de Repentigny souligne en grand cet événement rassembleur auquel participent artistes, artisans et organismes du milieu. Il s’agit d’une occasion unique d’exprimer haut et fort la fierté de mettre en valeur, quotidiennement, la culture sous toutes ses formes. Avec ses multiples idées de sorties, il y en aura certainement une qui saura vous plaire», souligne Karine Benoit, conseillère municipale et présidente de la Commission de la culture, du tourisme et du redéploiement du centre-ville.

Les 29 et 30 septembre

Le Théâtre Alphonse-Desjardins propose deux Soirées noctambules sous le signe de la découverte. Au programme : stations créatives avec l’équipe du Centre d’art Diane-Dufresne, terrasses animées, DJ et dégustation de vin. Parmi les incontournables, notons l’installation performative en danse À l’Est de Nod, Nadère Arts Vivants, une œuvre immersive mettant en scène treize interprètes, dont cinq artistes de la région. À travers trois univers communicants (La forêt, L’errante et L’abîme), les participants seront appelés à vivre une expérience des plus singulières.

Samedi, 30 septembre

Pour souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, une foule d’activités attendent petits et grands : légendes atikamekw avec la conteuse Karine Echaquan, atelier-rencontre Devenir chez-nous en compagnie de la réalisatrice Iphigénie Marcoux-Fortier, ainsi qu’une rencontre littéraire avec Joséphine Bacon.

Dimanche, premier octobre

Dès neuf heures trente, bottes et chapeaux de cowboys prendront d’assaut le parvis du Théâtre pour une danse à saveur country. À compter de dix heures, l’Espace culturel se transformera en véritable Marché des artisans. Pour l’occasion, une douzaine de créateurs mettront de l’avant tout leur talent et leur passion en proposant des objets faits à la main. Il ne faudra surtout pas manquer Il n’y aura plus d’éléphant de la compagnie théâtrale Tortue Berlue à onze heures, treize heures et quatorze heures trente.

L’auteure-compositrice-interprète, Catherine Dagenais, convie les amoureux de musique, à midi et quatorze heures, alors qu’elle interprétera des chansons tirées de son plus récent album Mieux s’y voir, sorti en 2020, ainsi que plusieurs titres connus de son répertoire.

Pour compléter l’expérience, un arrêt s’impose au Centre d’art Diane-Dufresne. Le public pourra visiter, pour une dernière fin de semaine, les deux expositions phares de l’été : Continuum de Richard Langevin et Artchéologie de Diane Dufresne.

La programmation détaillée comprenant l’ensemble des activités est disponible au espaceculturel.repentigny.ca.

Ordre de Repentigny
La Ville de Repentigny félicite ses premiers récipiendaires

Soucieuse de reconnaître les citoyens qui ont contribué à bâtir Repentigny ou qui participent aujourd’hui à son rayonnement, la Ville a célébré les récipiendaires de la première édition de l’Ordre de Repentigny.

C’est lors d’une soirée de remise de prix le 13 septembre 2023 à l’hôtel de ville, que la municipalité a offert cette distinction honorifique à neuf personnes remarquables. Lors de l’événement, le maire Nicolas Dufour a tenu à expliquer pourquoi il était important que Repentigny offre un tel programme de reconnaissance. «C’est en regardant d’où l’on vient et en nous remémorant tous ceux et celles qui nous ont conduits jusqu’ici par leur apport inestimable que nous serons en mesure de bâtir le futur. C’est la raison pour laquelle la Ville a créé l’Ordre de Repentigny, qui rend hommage à ces membres de la communauté qu’on ne connaîtrait pas autrement et dont les initiatives ou les réalisations ont, ou ont eu, un impact significatif sur le développement, le dynamisme et la notoriété de la Ville», a mentionné le maire.

Pour Lise Lavallée, sa participation, à titre de présidente du comité de sélection de l’Ordre de Repentigny, lui a permis de confirmer ce qu’elle savait déjà depuis plusieurs années. «En raison de mon implication dans le milieu pendant trente-cinq ans, j’ai été à même de constater la vitalité, la créativité, l’audace et la solidarité des gens de Repentigny. En prenant connaissance des candidatures reçues pour cette première édition, je n’ai pas été étonnée de voir tant de personnes d’exception, tant de dévouement, tant de passion qu’on se doit d’honorer».

Trois catégories de récipiendaires

- Ambassadeur.rice : Etienne Dupuis, Reynald N. Harpin, Marie-Eve Pelletier et Véronique Pepin.

Cette catégorie vise à reconnaître une personne qui se démarque ou qui s’est démarquée sur la scène nationale ou internationale par une contribution exceptionnelle à sa discipline, à sa profession ou à son domaine d’activité.

- Bâtisseur.se : Arthur Dubé, Jacques Gagné, Gilles Labbé et Manon Maurice.

Cette catégorie lève le voile sur des personnes qui ont démontré un engagement exceptionnel, un apport remarquable ou une influence marquante pour la vie ou la collectivité repentignoise.

- Chevalier.eresse : François Massie

Cette catégorie s’adresse à des bénévoles dont l’engagement dans la communauté présente un caractère novateur ou exceptionnel, ou encore qui ont réalisé une action méritoire, contribuant ainsi au mieux-être de la population.

Ce sont les artistes Ginette Trépanier et Stephen Pon qui ont réalisé les œuvres remises aux récipiendaires. Mme Trépanier, sculpteure, écrivaine et artiste multidisciplinaire, a intitulé celle de la catégorie Chevalier.eresse «Porteurs de lumière» en référence à une personne lumineuse, tel un phare qui guide en permanence. Celle pour la catégorie Bâtisseur.se s’intitule «Porteurs d’âme» et illustre une personne qui porte une terre représentant la fierté et l’appartenance à son coin de pays.

Quant à lui, Stephen Pon, verrier d’art, a créé une œuvre pour la catégorie Ambassadeur.rice qui évoque les deux cours d’eau rappelant l’emblème de la ville; de celle-ci émergent deux vagues qui emportent un personnage vers le haut, en direction d’autres horizons, tel un ambassadeur de la région.

Les prochaines candidatures seront acceptées jusqu’au 15 mai 2024. Pour en savoir plus sur les critères d’admissibilité à l’Ordre de Repentigny, le comité de sélection et la procédure de mise en candidature, veuillez consulter le repentigny.ca/ordre.

Bas de vignette photo : Le maire de Repentigny Nicolas Dufour entouré de Karine Benoit, conseillère municipale et présidente de la Commission culture, tourisme et redéploiement du centre-ville, de Lise Lavallée, présidente du comité de sélection de l’Ordre de Repentigny et des récipiendaires (Etienne Dupuis était à l’étranger lors de la soirée).

Lancement de la programmation d’automne 2023
L’Espace culturel annonce ses couleurs pour la rentrée

L’Espace culturel de Repentigny et ses différents partenaires sont heureux de dévoiler la programmation d’automne 2023. Une rentrée qui promet d’être haute en couleur avec une foule d’événements et d’activités à inscrire à son agenda : expositions inédites, arts scéniques, rencontres littéraires, ateliers de création, découvertes patrimoniales, et bien plus encore.

«Une fois de plus, l’Espace culturel se prépare à vous faire vivre un automne époustouflant avec de nombreux rendez-vous qui vous en mettront plein la vue et les oreilles. Saison après saison, nous sommes à même de constater que le cœur culturel de Repentigny est une composante essentielle de la vie municipale et touristique. En plus de mettre en valeur la richesse patrimoniale, il contribue à offrir une vitrine unique aux artistes en arts visuels et en arts de la scène», souligne Karine Benoit, conseillère municipale et présidente de la Commission de la culture, du tourisme et du redéploiement du centre-ville.

Les incontournables

La fin de semaine du 8 septembre, les amateurs de houblon et de malt sont conviés au parc de l’Île-Lebel pour une véritable célébration des microbrasseries québécoises lors de l’Oktoberfest de Repentigny. Du 22 au 24 septembre, ce sera la Fête au Petit Village : contes, animations, et musique traditionnelle seront proposés.

Les coups de coeur

Jusqu’au premier octobre, le Centre d’art Diane-Dufresne invite la population à profiter des expositions Continuum de Richard Langevin et Artchéologie de Diane Dufresne. À compter du 7 novembre, les adeptes de bande dessinée pourront découvrir Henriette Valium, sans ordonnance, une rétrospective originale de l’oeuvre de Patrick Henley, une figure incontournable de l'art «underground» montréalais. Des planches originales tirées de l’album DéFéKO y seront présentées en exclusivité.

Les 29, 30 septembre et premier octobre, l’Espace culturel soulignera les Journées de la culture en grand avec une multitude d’activités qui saura plaire à tous. Le 28 octobre, monstres, fantômes, zombies et personnages de tout acabit sont attendus pour célébrer l’Halloween sur le parvis (spectacles, stations créatives et animations). Le 10 décembre, la magie de Noël s’emparera du centre-ville lors de la Grande journée des Fêtes.

Pour l’occasion, des spectacles et des ateliers créatifs seront offerts dans les différents lieux culturels.

Du côté du Théâtre Alphonse-Desjardins, Diffusion Hector-Charland et l’Aramusique ont concocté une saison des plus divertissantes avec de belles rencontres, des fous rires à profusion et des soirées inspirantes. De la musique classique au jazz en passant par la danse, le cirque, et le théâtre, il y en aura pour tous les goûts. À ne pas manquer, la pièce de théâtre Génération danse, une comédie dramatique abordant des thèmes, tels que : puissance au féminin, beautés et férocités de la puberté, ainsi que rivalités dans l’amitié. Le plaisir sera également au rendez-vous à la bibliothèque Robert-Lussier. Plus d’une vingtaine d’activités gratuites pour petits et grands seront proposées. Le public sera également charmé par les Rencontres littéraires avec la présence d’auteurs de renom, tels que : France Lorrain, Alain Farah, Kim Thúy et Caroline Dawson, ainsi que Dominique Demers.

Escapade d’automne à saveur urbaine

La période des couleurs sera aussi le moment idéal afin de faire mille et une découvertes au centre-ville. Que ce soit pour un brin de magasinage dans les boutiques, casser la croûte dans l’un des nombreux restaurants de la rue Notre-Dame, ou se prélasser au soleil au parc de l’Île-Lebel, toutes les raisons sont bonnes pour faire un arrêt dans l’Espace culturel.

Pour plus de détails sur cette programmation exceptionnelle, les citoyens peuvent consulter la brochure d’automne distribuée dans tous les foyers du territoire et disponible dans certains bâtiments municipaux, ainsi qu’au espaceculturel.repentigny.ca.

Sur la photo : Nicolas Dufour, maire de Repentigny, Karine Benoit, conseillère municipale et présidente de la Commission de la culture, du tourisme et du redéploiement du centre-ville, ainsi que Normand Urbain, conseiller municipal et président de la Fête au Petit Village. Manon Fortin, directrice du Service des arts, de la culture et des lettres accompagnée des membres de son équipe et des partenaires de la programmation.

Le Centre d’art Diane-Dufresne présente
Artchéologie de Diane Dufresne

Le Centre d’art Diane-Dufresne présente, à compter du 24 juin, Artchéologie, une exposition signée par Diane Dufresne à travers laquelle elle dévoile, pour la toute première fois, son travail en sculpture. Une expérience mystérieuse et unique à vivre cet été.

«C’est un honneur pour la Ville de Repentigny de recevoir madame Diane Dufresne, dans un lieu tout dédié pour faire rayonner son art. J’en profite pour inviter les citoyennes et les citoyens à découvrir la riche programmation du Centre d’art et à profiter d’une programmation estivale colorée et festive dans l’Espace culturel», souligne Martine Gendron, conseillère municipale et présidente de la Commission de la culture et du redéploiement du centre-ville.

Une exposition immersive signée Diane Dufresne

Plus d’une centaine de têtes, sculptées dans des blocs d’argile par les mains de l’artiste, sont regroupées au sein d’une installation immersive où se côtoient l’étrange et le merveilleux. Ces visages, aux multiples proportions, formes et expressions, proviennent «d’un univers au-delà du fait terrestre, comme si nous venions de découvrir les artistes-sculpteurs d’un monde encore inconnu jusque-là» s’amuse à dire Richard Langevin, qui collabore à la mise en scène. Diane Dufresne nous raconte ici une histoire où la fiction devient réalité.

C’est une véritable expérience proposée au visiteur qui, dès son entrée en salle, est invité à se munir d’une lampe frontale pour partir à la quête de civilisations imaginaires retrouvées. Cette exposition est une invitation à plonger dans un univers inconnu, à l’image de la grande créativité de l’artiste.

Le titre de l’exposition, Artchéolgie, réfère à cette idée de découverte surnaturelle qui brouille nos acquis sur l’histoire, la science et la réalité humaine dans son ensemble.

Cette toute première série de sculptures est la poursuite de l’exploration plastique amorcée par Diane Dufresne il y a quelques années, alors qu’on reconnait dans son travail pictural, la représentation de corps humains stylisés, souvent féminins. Ici, elle explore avec intuition les volumes en schématisant des figures expressives ayant chacune une histoire à raconter.

Des activités complémentaires seront proposées. Tous les détails au : espaceculturel.repentigny.ca.

Une rétrospective de Richard Langevin également à l’honneur

En complément, le Centre d’art Diane-Dufresne présente, jusqu’au premier octobre, la toute première exposition rétrospective de la carrière du sculpteur et créateur Richard Langevin. Composée d’œuvres récentes et inédites, Continuum met aussi en lumière la somme des recherches qu’il a menées au fil de sa carrière, dont la poursuite d’installations artistiques d’envergures entamée il y a plus de quarante ans.

Tarif : Gratuit pour les résidents de Repentigny

Neuf dollars cinquante (9,50$) pour les non-résidents

Gratuit pour les moins de dix-huit ans, et les membres du CADD

Réservez vos billets en ligne au espaceculturel.repentigny.ca

Coordonnées : Centre d’art Diane-Dufresne

11, allée de la Création, Repentigny

450 470-3010

espaceculturel.repentigny.ca/fr/centre-art-diane-dufresne

espaceculturel.repentigny.ca

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa septième année! / 100e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2023 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.