Lanaudart logo Édition octobre 2021 / 54e édition
4
Depuis quatre ans!
Mise à jour: 15 octobre 2021
Ville de Saint-Félix-de-Valois

Les premiers colons apparaissent sur le territoire de Saint-Félix-de-Valois vers 1825. Ces colons se regroupent autour des moulins construits sur la rivière Bayonne : le moulin à scie Émery (1870) et le moulin à farine A. Coutu (1850). L’existence légale et civile de la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois date du premier juillet 1845, mais elle ne sera officialisée par le gouvernement du Bas-Canada qu’en 1855.

Vers la seconde moitié du dix-neuvième siècle, la municipalité progresse grâce à la construction, en 1881, du chemin de fer qui relie Saint-Félix-de-Valois à Joliette, ainsi qu’avec l’implantation, en 1888, de la voie ferrée vers Maskinongé. La fin du dix-neuvième siècle fut marquée par le développement du potentiel agricole de la région. Dès le premier quart du vingtième siècle, Saint-Félix-de-Valois s’impose comme le principal centre avicole du comté de Joliette. D’ailleurs, en 1929, la première coopérative des producteurs avicoles du Québec est fondée par un groupe d’agriculteurs de Saint-Félix-de-Valois.

Le 10 juillet 1926, la Municipalité se divise en deux : celle du Village de Saint-Félix-de-Valois, et celle de la Paroisse de Saint-Félix-de-Valois. Des intérêts divergents entre leur population ont amené cette scission. L’aviculture sera le principal moteur du développement économique de Saint-Félix avec l’installation d’industries connexes (coopérative avicole, abattoirs, couvoirs et meuneries). Le secteur industriel s’est ensuite diversifié.

Le 24 décembre 1997, les Municipalités du Village et de la Paroisse se regroupent et deviennent la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois.

Un milieu de vie stimulant en plein cœur de la tranquillité. À Saint-Félix-de-Valois, vous découvrirez la quiétude et la simplicité de vivre avec votre famille dans un environnement sécuritaire. Vous aurez les avantages de la campagne tout en bénéficiant de services complets qui répondront aux besoins des tout-petits et des plus grands.

L’Odyssée de Félix le béluga est lancée

C’est une marée humaine qui est venue acclamer le lancement de L’Odyssée de Félix le béluga! Dans le cadre des Journées de la culture, l’organisme de bassin versant Zone Bayonne et la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois dévoilaient le livre le 25 septembre dernier dans un centre Pierre-Dalcourt à pleine capacité.

En présence d'Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois, d’Yves Perron, député nouvellement réélu de Berthier-Maskinongé, de Marc Corriveau, maire de Saint-Thomas et représentant de la MRC de Joliette au conseil d’administration de Zone Bayonne, de Luc Ducharme et Pierre Lépicier, conseillers de Saint-Félix-de-Valois, de Robin Bourgeois, président de Zone Bayonne, de Monique Hénault qui a découvert le squelette de Félix, de Jean-Claude Duclos, paléontologue qui a supervisé les fouilles pour dégager Félix le béluga, les auteurs Louis Trudeau et Jean-Pierre Gagnon ont témoigné de l’importance de cette découverte dans l’histoire de Saint-Félix-de-Valois, mais également du Québec.

«Félix nous fait voyager de trois façons, souligne M. Trudeau. Dans l’histoire par ses dix mille sept cents ans, dans la géographie par la distance avec le fleuve d’aujourd’hui, mais également en nous-même par le symbole que le béluga occupe dans la préservation de la biodiversité et la fragilité des écosystèmes par rapport aux défis environnementaux.»

Vingt ans, ça se fête!

Le livre arrive à point nommé. C’est en effet le 25 juillet 2001 que Mme Hénault trouve un os particulier sur sa terre. «Je voulais inspecter mes nouveaux fossés parce que je suis intriguée par les strates de terre de différentes couleurs et je tombe sur un gros os. Un médecin légiste m’a dit que ce devait être des os de cheval, de bœuf ou d’orignal avant de les mettre à l’incinérateur!», a témoigné Mme Hénault.

«N’eût été la ténacité de Mme Hénault, nous n’aurions pas fait cette découverte et sans l’incident de l’incinérateur, le squelette aurait été complet», a ajouté M. Duclos, paléontologue. C’est le squelette le plus complet jamais découvert au Québec.

Un fait historique, mais également culturel

M. Marc Corriveau, maire de Saint-Thomas, a profité de l’occasion pour remettre une toile du peintre naturaliste Ghislain Caron représentant un béluga. «Nous avons reçu cette toile lors d’un événement de préservation de l’environnement et avec la découverte de Félix et maintenant le lancement du livre, nous considérions que le béluga devait revenir à Saint-Félix-de-Valois», a souligné M. Corriveau.

«Nous sommes très heureux de recevoir ce cadeau, a mentionné Audrey Boisjoly. Ce livre contient une histoire qui gagne à être connue, et comme la thématique des Journées de la culture, qui nous invite à voyager dans le temps pour honorer la Culture comme porteuse de sens, d’identité et d’enracinement.»

«C’est un livre pour la suite, pour la préservation. Tous les jeunes devraient en avoir un exemplaire!», a mentionné M. Duclos en référence à la fragilité des écosystèmes, aux défis climatiques et environnementaux, mais aussi à la symbolique de l’eau, ressource précieuse qui peut s’évaporer comme l’a fait la mer de Champlain dont les plages se trouvaient à Saint-Félix-de-Valois.

Achat du livre

Les livres sont en vente au prix de vingt dollars (20$) à plusieurs points de vente, dont la Tabagie St-Félix, la pharmacie Familiprix de Saint-Félix-de-Valois, JLF informatique et au IGA Rainville. Un exemplaire est également disponible à la bibliothèque de Saint-Félix-de-Valois pour consultation.

Résumé du livre

Il y a un peu plus de vingt ans, jour pour jour, une avicultrice de Saint-Félix-de-Valois a fait une découverte qui a bouleversé le monde de la paléontologie québécoise. En cent soixante pages généreusement illustrées, un ouvrage intitulé L'Odyssée de Félix le Béluga raconte avec moult détails ce qui a découlé de cette trouvaille des plus inusitées.

Programmation culturelle pour les enfants

Saint-Félix-de-Valois lance sa programmation culturelle pour enfant de l’automne. Cinq heures du conte et trois ateliers créatifs seront présentés à la bibliothèque municipale de Saint-Félix-de-Valois, les samedis d’octobre, novembre et décembre.

9 octobre, dix heures – Heure du conte Amibulle & Compagnie – Mon petit monstre à moi
Pour les trois à sept ans

16 octobre, quatorze heures – Atelier zoo-créatif- Viens fabriquer un jouet pour oiseau en présence d’espèces vivantes!
Pour les cinq à douze ans

23 octobre, dix heures – Heure du conte – Spécial Halloween frissonnant!
Pour les zéro à sept ans

6 novembre, dix heures – Heure du conte Amibulle & Compagnie – La couleur des émotions
Pour les trois à sept ans

13 novembre, dix heures – Atelier quizz découverte! – Herpétoquizz sur les amphibiens et reptiles du Québec avec l’Association forestière de Lanaudière. Présence d’une espèce vivante!
Pour les cinq à douze ans

20 novembre, dix heures – Heure du conte – Zoo lecture en présence de vrais animaux!
Pour les zéro à sept ans

27 novembre, dix heures – Atelier de dessin – Viens développer ton imagination BD dans le monde des Super-héros!
Pour les cinq à douze ans

4 décembre, dix heures – Heure du conte Amibulle & Compagnie – Je compose avec les formes
Pour les trois à sept ans

Inscriptions

Les activités sont gratuites et les places sont limitées à un parent par famille. Les inscriptions sont obligatoires, même si c’est gratuit. Pour accéder aux activités, le port du masque est obligatoire pour les dix ans et plus.

Pour les inscriptions, en ligne via la plateforme Sport-Plus à l’adresse: www.sport-plus-online.com, par courriel à culture@saint-felix-de-valois.com, ou par téléphone au 450-889-5589, poste 7717.

C’est un gros automne pour la bibliothèque avec l’ajout d’une nouvelle préposée, la mise en place d’un nouvel horaire de service afin de bonifier les heures d’ouverture et la nomination des trousses de lecture dans la catégorie Innovation des Grands Prix Desjardins de Culture Lanaudière.

Les nouvelles trousses de lecture thématiques de la bibliothèque municipale sont finalistes aux Grands Prix Desjardins de Culture Lanaudière dans la catégorie Innovation. Le projet s’est démarqué au cours de la dernière année et le sort en sera scellé lors de la présentation du gala le 8 octobre 2021.

«Je suis très contente de cette reconnaissance, car les trousses représentent beaucoup de travail et le projet est vraiment allé plus loin que ce que nous pensions, souligne Suzie Thériault, directrice adjointe à la culture à Saint-Félix-de-Valois et responsable de la bibliothèque. La réception des utilisateurs, des professeurs de l’école primaire des Moulins est vraiment très favorable, c’est un apport considérable à notre collection!»

En tout, c’est plus d’une soixantaine de trousses d’une dizaine de livres avec fiche pédagogique, jeux, références sur une multitude de thématiques sur les grandes expériences de vie des enfants. L’aventure a débuté par la recherche de sujets à développer, plus d’une centaine au final. Nous avons ensuite acquis des sacs personnalisés pour nos trousses. Puis, le travail de recherche et achat de livres de qualité sur chaque sujet. Réflexion pour trouver de petites activités pédagogiques pour compléter les trousses, ajouts de suggestions complémentaires de livres de notre collection et finalement faire le traitement matériel des livres et des jeux des trousses pour la préparation au prêt.

Trois grandes catégories se sont dégagées soit les thématiques pouvant répondre aux besoins particuliers des parents, le deuil, le divorce, les visites chez le docteur, le dentiste, l’hôpital, le déménagent, l’entrée à l’école, un deuxième enfant, l’heure du coucher, etc. Les acquis nécessaires à l’école telle que les formes, les couleurs, les contraires, les notions d’avant et d’après, le poids et les mesures, les nombres, etc., finalement les sujets les plus demandés : les cinq sens, les saisons, le temps des pommes et des sucres, les dinosaures, les pompiers, la police, etc.

Ces trousses conçues pour les enfants entre douze mois et neuf ans sont disponibles pour les parents, les grands-parents, les professeurs et les organismes de la municipalité. La littérature est un moyen merveilleux d’éduquer les enfants et d’aborder avec eux des sujets parfois épineux pour les parents, pour aider à rattraper un retard académique, ou pour susciter une passion.

Pour découvrir les trousses de lecture, visitez la bibliothèque municipale de Saint-Félix-de-Valois au 4863, rue Principale. Un nouvel horaire est offert depuis le 14 septembre afin de bonifier les heures d’ouverture et répondre aux besoins exprimés lors d’une consultation publique.

www.st-felix-de-valois.com/bibliotheque

Nouvel horaire pour la bibliothèque

Depuis 14 septembre 2021, la bibliothèque municipale de Saint-Félix-de-Valois propose de nouvelles heures d’ouverture.

Dimanche - fermé

Lundi - fermé

Mardi – huit heures à midi et dix-huit heures à vingt heures trente

Mercredi – huit heures à midi, treize heures à seize heures trente et dix-huit heures à vingt heures trente

Jeudi – treize heures à dix-sept heures

Vendredi – huit heures à midi

Samedi – neuf heures à midi et treize heures à seize heures trente

Ce nouvel horaire a été ajusté pour améliorer l’accessibilité suivant la consultation effectuée à l’automne 2020 sur les services de la bibliothèque, ainsi qu’en tenant compte du résultat des consultations effectuées dans le cadre de la rédaction de la Politique familiale, ainsi que de la mise à jour de la politique Municipalité amie des ainés (MADA). Les heures d’ouverture passent donc de vingt-quatre à trente et une heures par semaine.

De plus, à compter de cette date, les prêts reviendront à la durée habituelle de trois semaines et les frais de retard seront appliqués de nouveau.

Pour plus de détails concernant la bibliothèque municipale, cliquez.

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Depuis quatre ans! / 54e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.