Lanaudart logo Édition décembre 2022 / 81e édition
6
Dans sa sixième année!
Mise à jour: 4 août 2022
Un nouveau EP de six chansons

Dans les collines de la Haute-Gatineau se trouve un lac que l'on appelle Blue Sea, un endroit de prédilection où l’auteur-compositeur-interprète-réalisateur et multi-instrumentiste Carl Bastien séjourne annuellement pour s’imprégner de ces lieux majestueux et créer… Voilà la genèse du premier extrait radio du prochain EP de Carl, une chanson country en hommage à ce beau coin de pays qu’est Blue Sea.

Laissons l’artiste expliquer sa démarche artistique : «Je vois ce troisième EP comme étant le début d’un deuxième album. Mes deux premiers EP lancés en 2020 et 2021 furent réalisés sur un an chacun et avec la vision qu’en les mettant bout à bout, ce serait comme un album complet. J'ai toujours trouvé qu’un deuxième disque est important, voire déterminant pour la suite d'un artiste. J’ai donc fait encore plus de place aux explorations musicales sur ce troisième effort, afin d’approfondir qui je suis en tant qu'artiste.»

Garde-moi, un nouvel extrait

La tradition de présenter un mini-album par année s’installe pour l’auteur-compositeur-interprète-réalisateur et multi-instrumentiste Carl Bastien puisque, faisant suite au premier opus Tout donné, disponible depuis exactement un an, l’artiste s’apprête à faire paraître le 20 août 2021 Viens donc faire un tour, cinq nouvelles compositions, cette fois enregistrées en présentiel avec ses fidèles partenaires musicaux!

Ces nouvelles chansons se veulent un complément aux cinq autres déjà parues, ayant pour dessin de constituer un tout homogène et organique pour concrétiser de manière définitive le retour aux sources country du mélomane bien connu des québécois-es.

La simplicité qui se retrouve dans l’écriture de Carl Bastien se veut directe et sans filtre. Ses paroles mises de l’avant dans ces cinq titres, ouvrent toute grande la porte à l’intimité du compositeur. Les textes sont encore une fois supportés de main de maître du quatuor qui l’accompagne, particulièrement bien enrobés des guitares enlevantes de Patrick Dugas et de William Gough, parfois puissantes, parfois tendres.

Le premier extrait radio de Viens donc faire un tour, Garde-moi, rappelle l’importance des relations familiales et amicales, de cheminer ensemble et de créer des souvenirs.

Ce mini-album fut enregistré live au Wild Studio de St-Zénon en juin dernier, un endroit judicieusement choisi pour son ambiance country au bord du lac et pour fraterniser avec ses compagnons musiciens, la plupart avec qui il compte dix ans d’alliances heureuses… et ça s’entend!

Un mini-album country pour Carl Bastien

Connu des mélomanes québécois grâce à son prolifique talent de réalisateur, Carl Bastien a lancé, le 14 août 2020, un superbe mini album country de cinq chansons, intitulé Tout donné. «C'est une musique teintée de mes racines country, avec une petite touche de modernité. Tout ça vient d'une place vraie; pour trouver ma voix, je me suis replongé dans mon enfance, au chalet de mon oncle en Outaouais, là où j’ai commencé à jouer de la guitare et où le country western était omniprésent.» Carl Bastien

Ce retour en selle à titre d’auteur-compositeur-interprète est l’occasion pour Carl Bastien de faire valoir ses compositions originales, son sens de l’efficacité mélodique et ses habiletés de multi-instrumentiste. Or, sa voix si singulière dévoile, sans pudeur, sa vulnérabilité et son besoin de vérité, qu’on ressent au tournant de chaque phrase. Le premier extrait radio, Tout donné, directement inspiré de son vécu, donne bien le ton; ce sont des chansons qui viennent du cœur, pour aller… droit au cœur!

Biographie de Carl Bastien

Les débuts (1999- 2008)

Carl Bastien a suivi une formation en musique au cégep de Trois-Rivières à la fin des années quatre-vingt, mais c'est de façon autodidacte qu'il a fait l'apprentissage des technologies d'enregistrement et de conception sonore qu'il maîtrise aujourd'hui et qui font de lui l'un des réalisateurs les plus prolifiques du Québec.

Déjà, vers l'âge de six ans, Bastien s'amuse à enregistrer tout ce qui lui tombe dans l'oreille, à jouer avec les sonorités, créant des trames sonores pour des pièces ou des films fictifs. C'est en 1999 que Carl Bastien fait son entrée en scène en tant que claviériste de Jean Leloup. Peu après, il signe le mixage de l'album Carpal Tunnel Syndrome de Kid Koala.

En 2000, il est musicien et coréalisateur du premier album éponyme de Dumas et mixe Vegetation=Fuel de Freeworm. Carl travaille également au mixage et au traitement sonore de Déflaboxe de Daniel Bélanger (paru en 2003). En 2001, avec Daniel Bélanger, notre homme-orchestre dirige le mixage, la prise de son et la coréalisation de Rêver mieux (sept Félix au Gala de l'ADISQ), sans oublier sa participation active et créative à l'élaboration de l'ambiance sonore du projet. En 2002, Carl veille au mixage et au traitement sonore d'Aquanaute, le premier album d'Ariane Moffatt, ainsi qu'au second disque solo de Marc Déry, À l'avenir. En 2003, Carl réalise le second album de Dumas, Le cours des jours, qui obtiendra deux nominations au Gala de l'ADISQ. En plus de trouver du temps pour assurer la direction musicale de la tournée Rêver mieux de Daniel Bélanger en 2002 et 2003, Carl coréalise le nouvel album de Freeworm, Solar Power. Son premier album solo, Stone County Players, Extra Lovin', voit le jour et propose les influences qui ont nourri sa jeunesse à ses recherches sonores actuelles.

En 2004, en collaboration avec Dumas, Carl réalise, compose et mixe la musique, ainsi que la trame sonore du film Les aimants, réalisé par Yves P. Pelletier, nommé au Gala de l'Adisq dans la catégorie «arrangeur de l'année» et remporte en 2005 le Jutra de la meilleure musique de film. La même année, Carl Bastien (ré) interprète deux pièces sur l'album Jaune 2005, projet visionnaire autour de l'album phare de Jean-Pierre Ferland, paru trente-cinq ans plus tôt. En novembre 2005 voit le jour le deuxième album d'Ariane Moffatt, Le cœur dans la tête, dont Carl assure la coréalisation, tout en y faisant quelques apparitions en tant que musicien. Au printemps 2006, il réalise Exodus, le premier album solo de Paul Kunigis, chanteur du groupe Jeszcze Raz. En août 2006, Bastien est en studio avec Dumas, afin de travailler à la réalisation de son troisième album. À travers ces multiples collaborations, il trouve l'énergie créatrice pour coréaliser le tout nouvel album de Daniel Bélanger, L’échec du matériel (parution 2007). 2006 marquera la réapparition du projet des Stone County Players auquel se greffe entre autres Jocelyn Tellier, Alex McMahon et Jean-Philippe Gonclavez.

La dernière décennie (2008-2020)

Depuis 2008, Carl a développé une complicité hors pair avec Damien Robitaille, de qui il a réalisé les albums Homme autonome (2008), Univers parallèles (2016) et Bientôt ce sera Noël (2019). En 2014, Musicor le recrute pour réaliser le projet d’artistes variés Pagliaro revisité. Suivra en 2017 la réalisation de Cabanon, de Jean-Marc Couture et l’année suivante, Carl fonde sa propre maison de disques, les Disques Simple, avec les réalisations Wabôzsipi de Robert Seven Crows (2018) et De la rivière à la mer, de Geneviève et Alain (2019).

Depuis l'enfance, Carl Bastien n'a qu'un objectif, se battre pour le respect de la musique, ainsi que pour la sauvegarde de la qualité des enregistrements sonores. Un combat pacifique à suivre de près.

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa sixième année! / 81e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.