Lanaudart logo Édition juillet 2022 / 71e édition
6
Dans sa sixième année!
Mise à jour: 20 novembre 2021
La vie qui suit la vie
Chanson du générique du film
L’Arracheuse de temps

Alors que les personnages de Saint-Élie-de-Caxton rôdent dans les couloirs des cinémas du Québec avec la sortie du film L’arracheuse de temps, Fred Pellerin ajoute une dorure musicale pour l’occasion : la chanson du générique du film sort en single!

Auteur du conte et scénariste du film, les ressources artistiques de Fred Pellerin sont décidément infinies. Il signe ici les paroles de la chanson La vie qui suit la vie et partage la musique avec son complice Éloi Painchaud. Tout comme le film, la chanson aborde le thème de la mort dans les mots que seul Fred Pellerin pouvait imaginer.

Le duo avait déjà collaboré en 2015 pour la sortie du film La guerre des tuques en 3D, sur la pièce L’hymne que Fred avait interprété avec Céline Dion. Le plaisir est renouvelé! À la chanson enregistrée au Crack pot Castle à Saint-Sauveur, s’ajoute ici la voix et le violoncelle de Jorane, ainsi que le piano et claviers d’Éloi Painchaud, également réalisateur de la pièce.

Une sortie toute numérique, disponible dès aujourd'hui.

Dans le deuil, on parle souvent de disparition, de fin…

Pourtant, après la mort, l’autre demeure dans le souvenir.

Le deuil n’est pas le chemin pour apprendre à vivre sans l’autre.

Mais pour apprendre à vivre en côtoyant son absence.

Fred Pellerin

L'Après de Fred Pellerin

Quatre ans presque jour pour jour que Fred Pellerin ne s'était plongé dans la création musicale, qu'il appelle son activité secondaire. Quatre ans où les tournées de contes se sont enchaînées entre le Québec et l'Europe, les écritures de documentaires, de films et les collaborations en nombre.

Et puis une parenthèse s'est présentée! Des visites irrégulières au studio pour brouiller les pistes, quelques chansons enregistrées en trop et… coupées au montage et des musiciens en nombre restreint... pour éviter les fuites! Après coup, ça a l'air d'avoir été fait en cachette. Des textes bien en avant, une ambiance, un dépouillement, c'est certainement l'album qui lui ressemble le plus. "Ça s'appelle Après, mais on l'a travaillé pour que la fin s'attache au début, pour que ça puisse s'écouter en boucle. On aurait pu l'appeler Toujours." - Fred Pellerin

Bien sûr, il y a les platines et les Félix des albums précédents Silence (2009), C'est un monde (2011), Plus tard qu'on pense (2014) et Après... ce nouvel album, Après, d'un artiste pas comme les autres, qui ne se dit pas chanteur, mais porteur de rêves, de mémoires, de projets.

Les pieds bien ancrés dans son Caxton, Fred Pellerin nous transporte dans cette nouvelle aventure comme si on rentrait chez nous. On y retrouve les incontournables : de David Portelance à Manu Trudel, jusqu'à l'ami Jeannot Bournival, réalisateur, arrangeur et encore.

"Après? C'est pour ce qui reste, pour ce qu'on fait, pour ce qu'on peut espérer, après la peine, après la chute, après l'amour, après la vie, après Nous. C'est une porte installée dans le mur de la fin, la possibilité d'un passage sur le grand recommencement." - Fred Pellerin

L'album Après est disque d'or

Or, platine, double platine... ce sont les couleurs qu'ont pris tous les albums de Fred Pellerin depuis son tout premier opus sorti en 2007 avec son frère Nicolas. S'en sont suivis les albums Silence, C'est un monde, Plus tard qu'on pense et cet automne, Après.

À l'heure où l'industrie du disque cherche son chemin, Fred Pellerin parvient encore une fois à brouiller les cartes et accroche un disque d'or à sa feuille de route pour plus de quarante mille copies vendues de son album Après. Entre deux tournées de contes, entre deux continents, Fred Pellerin chante l'espoir, entouré de sa famille musicale de toujours, Jeannot Bournival à la réalisation et les auteurs fidèles, tels que David Portelance (Relève-toi, Jacqueline, Scarface Billy), Manu Trudel (Y a pas), Mélanie Noël (Il y a), sans oublier ses reprises particulièrement touchantes de Amène-toi chez nous de Jacques Michel, La chanson du camionneur de Pierre Rochette, Je redeviens le vent de Martin Léon, L'étoile du Nord de Gilbert Langevin et Je m'envolerai de Albert E. Brumley.

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa sixième année! / 71e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.