Lanaudart logo Édition juillet 2021 / 49e édition
4
Déjà quatre ans!
Mise à jour: 1 juillet 2021
TAO, un tout nouvel album à venir

Tout juste après avoir lancé deux extraits ce printemps 2021, «Out of Touch» et «Work», Shad dévoile «TAO», un tout nouvel album qui paraîtra le premier octobre sur étiquette Secret City Records. Pour souligner cette annonce, un troisième extrait et vidéoclip est disponible dès aujourd’hui, intitulé «Storm».

«“Storm” est un sentiment», explique Shad. «Le sentiment d’être inondé par des souvenirs.» Il poursuit : «De la même façon qu’une tempête est le résultat de forces qui gagnent doucement en puissance, souvent de façon invisible au fil du temps — cette chanson aspire à dépeindre le même genre de processus par rapport aux tempêtes dans nos vies et aux tempêtes dans le monde. La façon quasi imperceptible dont les tempêtes peuvent se développer dans notre inconscient individuel et collectif. La chanson aborde une variété de tempêtes personnelles et politiques, à la fois positives et négatives, à travers diverses voix, mais surtout, elle voit qu’elles sont étroitement liées.» La chanson est née d’un refrain que Shad a entendu dans un rêve et qu’il a transformé en pièce épique ne se limitant à aucun genre, avec l’aide d’une équipe de collaborateurs hautement qualifiés, incluant l’ancien poète officiel du Parlement du Canada, George Elliott Clarke.

Au fil de ses cinq disques précédents, le rappeur torontois gagnant d’un Prix JUNO, Shad, a utilisé une variété d’outils old-school pour aborder les problèmes modernes, les indignités et les absurdités de notre monde à travers un amalgame en constante métamorphose de boom-bap, d’échantillonnages de soul, d’improvisation jazz, de vocabulaire recherché et de rimes percutantes. Mais après avoir incorporé ses nombreux intérêts philosophiques et musicaux dans un récit sociopolitique en chansons — A Short Story About a War (2018), inclus sur la courte liste du PolarisShad a commencé à élaborer son sixième album, TAO, à partir d’un concept beaucoup plus simple : l’image d’un cercle. Mais comme toujours chez Shad, il y a vu quelque chose de considérablement plus profond.

«Je suis encore vraiment un artiste d’album — j’ai besoin d’une idée globale pour vraiment m’inspirer en tant qu’auteur», confie Shad. «L’inspiration de ce disque est cette image dans mon esprit d’un cercle, mais ce dernier est fragmenté, puis les morceaux commencent à s’éloigner les uns des autres. Ça me donnait l’impression d’être un portrait de nous en tant qu’individus et collectivement. On a tendance à se voir comme étant composé de différentes pièces — notre vie professionnelle en est une majeure, tout comme notre corps et notre santé physique, notre spiritualité, notre relation à l’environnement, au passé ou à notre enfant intérieur. Il me semble que ce qui était jadis un tout plus intégré est devenu fragmenté en ces diverses pièces, et chacune de ces pièces est en crise. Je réfléchis à cela depuis un moment.»

Bref, TAO est à propos d’une connexion profonde, de l’intégrité, et de ce qui les menace. TAO réfère à la philosophie chinoise du naturalisme et à un acronyme tiré du visionnaire livre de 1943 The Abolition Of Man de CS Lewis. L’acronyme TAO se retrouve aussi dans The Age of Surveillance Capitalism de Shoshana Zuboff, un autre livre qui a beaucoup influencé Shad durant son processus d’écriture. «Ces livres ont été écrits à quelque chose comme soixante-dix ans de distance, mais ils s’accordent sur le sujet de la préservation de notre humanité face à certaines idéologies et technologies menaçantes», explique-t-il. «Chaque chanson de l’album est à propos d'une partie différente (ou plusieurs parties) de notre humanité qui nous échappe peu à peu.»

Les extraits précédents, «Out of Touch» et «Work», ont été accueillis de façon incroyablement positive par les médias tout comme par les fans, attirant notamment l’attention de Complex, Hip-Hop Wired, Brooklyn Vegan, Exclaim!, Strombo, KEXP, American Songwriter et de nombreux autres. «Out of Touch» a également vu Shad se retrouver à la une de plusieurs listes d’écoute sur les plateformes d’écoute en continu, en plus d’apparaître sur des panneaux publicitaires. De plus, le mois dernier, le réputé DJ brooklynois J. Period a lancé «Globetrottin», une nouvelle chanson où l’on peut entendre Shad et Masego. «Globetrottin» est une pièce ludique tirée du EP de J. Period, qui inclut également des apparitions de Black Thought, Dave Chappelle et Lin-Manuel Miranda, entre autres.

Shad dévoile Work...

Après avoir pris les gens par surprise le mois dernier en lançant «Out of Touch», sa première toute nouvelle chanson depuis 2018, Shad récidive en dévoilant une étonnante et percutante pièce et son vidéoclip, «Work», en primeur via Complex - «une chanson qui frappe fort».

Shad nous raconte : «Comme “Out of Touch”, “Work” est une autre chanson écrite avant la pandémie qui est (tristement) encore plus pertinente maintenant. Je savais que je voulais écrire une chanson à propos de deux aspects précis du travail. D’abord, la façon dont tant de nos emplois sont déconnectés du sentiment d’avoir un sens et un but. Et deuxièmement, la précarité et la rareté à la hausse du travail. Aussi, comme pour “Out of Touch”, je souhaitais que la chanson englobe à la fois l’ironie/humour et la gravité de notre situation.»

Produite par et incluant la participation de Skratch Bastid, cette pièce est construite autour d’un échantillon torride du groupe art-rock We Are The City et elle mixe d’anciennes et nouvelles influences, amenant le flow flexible de Shad dans d’excitantes nouvelles directions. Justin Broadbent, le réalisateur du vidéoclip, partage son inspiration pour les images : «J’ai essayé de faire un vidéoclip de rap classique en studio (pensez à Rakim), mais j’ai accidentellement pris un détour, et c’est devenu plus brut et punk. Comme toujours, Shad livre un collage de commentaires brillants — alors j’ai tenté de faire la même chose visuellement. Regardez le clip en montant le son très fort!»

L’extrait précédent, «Out of Touch» a été accueilli de façon incroyablement positive par les médias tout comme par les fans, attirant notamment l’attention de Brooklyn Vegan, Exclaim!, Strombo, KEXP, American Songwriter et de nombreux autres. La chanson a également vu Shad se retrouver à la une de plusieurs listes d’écoute sur les plateformes d’écoute en continu, en plus d’apparaître sur des panneaux publicitaires. De plus, en avril 2021, le réputé DJ brooklynois J. Period a lancé «Globetrottin », une nouvelle chanson où l’on peut entendre Shad et Masego. «Globetrottin» est une pièce ludique tirée du EP de J. Period, qui inclut également des apparitions de Black Thought, Dave Chappelle et Lin-Manuel Miranda, entre autres.

Shad partage le tout nouveau vidéoclip
Out of Touch

Trois semaines après avoir lancé une nouvelle pièce vivement actuelle, le rappeur torontois Shad est ravi de présenter le vidéoclip de «Out of Touch» réalisé par Justin Broadbent. Ce nouvel extrait a été extrêmement bien accueilli par les fans autant que par les médias, ayant fait l’objet de publication de Brooklyn Vegan, Exclaim!, Strombo, KEXP, American Songwriter et de nombreux autres. Grâce à cette chanson, Shad s’est également retrouvé à la une de plusieurs listes d’écoute sur les plateformes d’écoute en continu, en plus d'apparaître sur deux panneaux grands formats au coin des rues Young et Dundas à Toronto.

Shad partage sa vision du vidéoclip : «Je souhaitais créer quelque chose de dynamique pour cette chanson, quelque chose qui, idéalement, refléterait aussi le concept de fragmentation qui est au cœur des paroles et le style fragmenté du beat, aussi. Comme toujours, Justin a capturé quelque chose d’honnête qui m’a rappelé le plaisir simple de la musique et de la performance.»

Shad dévoile le vidéoclip Sniper

Le MC torontois Shad – qui est également l’animateur de l’émission de Netflix gagnante de prix Emmy et Peabody Hip-Hop Evolution – lance le vidéoclip de «Sniper», le plus récent extrait visuel de son album finaliste pour le Prix de musique Polaris, A Short Story About A War. «Sniper» témoigne de l’intense attention que Shad porte au concept — le vidéoclip est un regard néo-noir surréaliste sur les structures de pouvoir, alors qu’un sniper (tireur d’élite) sévit à distance, en toute sécurité.

Comme Shad l’explique : « Le personnage du "sniper" est une métaphore pour quiconque a déjà profité d’une position supérieure dans notre société compétitive. Les hautes études, un statut supérieur, un plus grand revenu. Pas nécessairement les gens ayant énormément de succès, mais ceux qui sont relativement en sécurité et avantagés dans notre système économique et social s’apparentant souvent à une zone de guerre. Aussi, de la même façon qu’un tireur d’élite participe à la violence à distance, les plus privilégiés de notre société peuvent demeurer à l’écart des conséquences de leurs actions — en matière d’économie, d’environnement et de relations — grâce à nos dépenses, nos investissements, notre relation spirituelle avec la terre et les lieux, et qui nous choisissons d’inclure et d’exclure.

J’ai décidé de commencer l’album avec la chanson du Sniper pour de nombreuses raisons, mais surtout parce que c’est le personnage auquel je m’identifie le plus. Il représente la logique par défaut de notre société, soit qu’il faut s’élever au-dessus des autres et garder sa (vraie) personne cachée afin d’être en sécurité. C’est un message qui est particulièrement assimilé par les garçons. Alors, la métaphore décrit aussi quelque chose que je trouve triste et dangereux à propos de la masculinité. J’étais content qu’Asan soit inspiré par ces thèmes, et je suis reconnaissant qu’il ait choisi de transposer ces chansons en un récit visuel complexe qui se concentre sur l’âme de l’album : le combat spirituel pour la paix.»

Le cinéaste Asan Aslam poursuit : «Finalement, ce film transforme la notion pure du succès en ce que c’est vraiment : un état conflictuel. On ne peut vivre avec ou sans lui. La seule façon de le gérer est d’avoir du recul.»

Véritable saga hip-hop avec sa propre mythologie, A Short Story About A War se déroule dans un désert dystopique entièrement créé par Shad. Diverses factions opposées s’entrechoquent à travers cette allégorie post-apocalyptique et politiquement chargée : les tireurs d’élite, les révolutionnaires, les lanceurs de pierres et l’idiot. À travers son exploration de cette société, Shad met en lumière les problèmes majeurs auxquels notre propre monde fait face : les inégalités économiques, l’environnement, la corruption politique, et surtout le combat spirituel pour la paix qui fait rage en chacun de nous.

Les critiques ont fait l’éloge du projet : Noisey a déclaré que l’album est le «disque exigeant que nous méritons», tandis que Rolling Stone l’a décrit comme étant «ambitieux... un album concept à propos des façons qu’a l’humanité de s’entredéchirer». Exclaim! et Voir ont décerné quatre étoiles à l’album.

Shad a lancé quatre albums universellement acclamés, en plus d’animer l’émission radiophonique d’arts et culture de la CBC ‘q’ (qui est diffusée internationalement) pendant un an, ainsi que Hip-Hop Evolution sur Netflix depuis trois saisons.

Avec la nomination au Prix de musique Polaris qu’a reçue A Short Story About A War, Shad est devenu le premier artiste à s’inscrire sur la courte liste quatre fois depuis la création du prix. La nouvelle nomination succédait à celles de Flying Colours (2014), TSOL (2010) et The Old Prince (2008). Cette reconnaissance est venue seulement deux mois après que Shad eut été couronné «artiste rap de l’année» aux Independent Music Awards, à Toronto.

Shad dévoile Out of Touch

Le rappeur torontois Shad dévoile une toute nouvelle chanson, «Out of Touch», une pièce enjouée teintée de R&B où l’on peut aussi entendre l’artiste aux multiples talents pHoenix Pagliacci. Cette mémorable parution marque le retour du MC et offre un avant-goût de sa nouvelle musique qu’on pourra découvrir plus tard cette année via Secret City Records. «"Out of Touch" est essentiellement la thèse de cette prochaine collection de chansons», explique Shad. «C’est une exploration de la façon dont notre sentiment individuel de complétude ne peut pas être extirpé de notre bien-être collectif. C’est à propos de la notion que nous sommes destinés à vivre ensemble.»

Écoutez la chanson «Out of Touch» en cliquant ici.

Lot of broken and lost souls on this planet of freaks  
Supply and demand's the only commandment we preach 
Each man is a brand, each night’s famine or feast 
So we quote “I sell, therefore I am” in these streets 

La discographie de Shad cumule plus de trente millions d’écoutes en continu et quatre de ses albums ont été inclus sur la courte liste du prestigieux Prix de musique Polaris, incluant sa plus récente odyssée musicale, A Short Story About A War (2018). Récipiendaire d’un Prix JUNO et encensé par la critique, l'artiste a également beaucoup d'expérience sur scène. Shad s'est aussi fait connaître à l’animation d’Hip-Hop Evolution, une série documentaire originale de Netflix, et précédemment à ‘q’, l’émission culturelle emblématique de CBC Radio. Ses plus récentes parutions ont été couvertes par des médias, tels que Rolling Stone, Complex, The Ringer, Fader et NPR, entre autres. On a pu entendre sa musique dans Snowpiercer, The Murders, TallBoyz et plusieurs autres séries.

Lanaudart logo

Le guide des arts et de la culture de Lanaudière
Déjà quatre ans! / 49e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.