Lanaudart logo Édition juillet 2021 / 49e édition
4
Déjà quatre ans!
Mise à jour: 1 juillet 2021
Le Musée d'art de Joliette

Le Musée d’art de Joliette a pour mission d’acquérir, de conserver, de mettre en valeur et de diffuser des œuvres anciennes et contemporaines d’artistes québécois, canadiens et étrangers au moyen d’expositions et d’activités culturelles et éducatives.

La collection du Musée d’art de Joliette est aujourd’hui composée de huit mille cinq cents œuvres réparties en quatre collections : art canadien, art européen, art contemporain et archéologie. La politique d’acquisition ou de documentation du Musée, de même que ses nombreuses collaborations avec d’autres institutions du Québec, du Canada et de l’étranger, lui permettent d’atteindre ses objectifs de conservation de sa collection et de demeurer extrêmement dynamique sur le plan de la recherche.

S’adressant à un public de tous les âges, le Musée d’art de Joliette inscrit ses actions dans une démarche de démocratisation culturelle visant à rendre accessibles les connaissances émergentes dans le domaine des arts visuels. La diffusion de ces connaissances se concrétise par la mise sur pied d’expositions permanentes et temporaires ainsi que par la publication de catalogues, la mise en circulation d’expositions, la réalisation de projets hors les murs, le prêt d’œuvres d’art et un programme de visites commentées et d’activités éducatives et culturelles (conférences, rencontres-causeries, concerts, lectures publiques et voyages culturels).

La programmation estivale

La programmation d’été du Musée d’art de Joliette (MAJ), qui se déroule du 19 juin au 6 septembre, a pour thématique l’autoréflexion autour de l’acte de collectionner. Les artistes contemporains Chloé Desjardins, Martin Désilets et Carl Trahan ont été invités à revisiter la vaste collection du MAJ, dans le cadre de trois expositions commissariées par Anne-Marie St-Jean Aubre. Une importante exposition collective ayant pour titre Salvifique, ainsi que l’accrochage Normaliser. Les portraits ont été commissariés par Julie Alary Lavallée et mettent de l’avant de nombreuses œuvres de la collection du MAJ peu montrées jusqu’à aujourd’hui.

«La mission des musées, c’est d'acquérir des œuvres d'art pour l'éternité, affirme Jean-François Bélisle, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art de Joliette. Le type d’œuvres que les musées cherchent à acquérir s'est profondément transformé au cours des dernières années. Les critères de sélection changent avec les époques. On est vraiment contents d’avoir travaillé cette saison avec des artistes qui nous permettent de renouveler notre regard sur notre propre collection. Ce sont autant de portes d’entrée vers l’autocritique des biais avec lesquels la collection du MAJ a été pensée depuis 1943.»

Nouvel événement à saveur estivale - Patio 145

Le Musée d’art de Joliette et le Centre culturel Desjardins unissent leurs forces cet été et proposent depuis le 26 juin un nouvel événement récurrent à saveur estivale : Patio 145. Tous les samedis après-midis, du 26 juin au 14 août, les visiteuses et les visiteurs du Musée pourront profiter de DJ sets créatifs d’artistes de la scène électro québécoise. La direction artistique de la série de huit événements a été confiée à Annie Sama, qui sera aussi artiste en résidence, en plus de présenter un DJ set au cours de l’été. Catherine Pogonat agira à titre de porte-parole et de collaboratrice au choix musical, et proposera également un DJ set durant la saison. Patio 145 se déroulera sur les terrasses du Musée (ou à l’intérieur en cas de pluie).

À propos des nouvelles expositions temporaires (19 juin-6 septembre 2021)

Rencontres, de Chloé Desjardins

Au centre de la démarche de Chloé Desjardins se trouve un intérêt marqué pour l’histoire des techniques artistiques, la symbolique des matériaux, les savoir-faire et la fonction des outils. En tant que sculptrice, elle reste également sensible aux idées qui surgissent au moment de la manipulation directe de la matière. Les matériaux nobles tels que le bronze et la porcelaine côtoient le plâtre et la résine dans son corpus de sculptures, souvent des moulages.

À l’invitation du Musée d’art de Joliette, Desjardins fait de la curiosité exprimée par d’autres personnes le point de départ de sa réflexion, une première dans sa démarche. L’artiste a invité des membres de l’équipe du MAJ – directeur, conservatrices, registraire, responsable des services aux visiteurs, adjoint administratif, responsable des communications – à sélectionner, puis à décrire, un objet de la collection. Elle répond à ces choix en créant une œuvre qui leur fait écho.

L’exposition est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre.

Salvifique, exposition collective

Célébrant la réception de l’art au Musée autour de l’objet et de ses qualités matérielles, Salvifique met en avant un des rattrapages importants, mais inachevé, auquel s’est attelé le MAJ au cours des dix dernières années. Elle vient corriger le déséquilibre notoire quant à la parité hommes-femmes, un moteur qui a guidé sa plus récente politique des collections.

L’exposition Salvifique se compose d’œuvres de la collection du Musée d’art de Joliette acquises au cours des dix dernières années, réalisées par les artistes : Pierre Ayot, Jérôme Bouchard, William Brymner, Cozic, Rodolphe Duguay, Marcelle Ferron, Louise Gadbois, Mathieu Grenier, Betty Goodwin, John Heward, Frère Jérôme, Jean-Paul Jérôme, Lucie Laporte, Renée Lavaillante, Lisette Lemieux, Richard Mill, Roberto Pellegrinuzzi, Rita Letendre, Yannick Pouliot, Louise Robert, Michael A. Robinson, Robert Roussil, Sylvia Safdie, Eugenie Shinkle, Alan Sonfist, Françoise Sullivan, Barbara Steinman, Mariette Vermette.

L’exposition est commissariée par Julie Alary Lavallée.

Les tableaux réunis, de Martin Désilets

Depuis 2017, Martin Désilets photographie systématiquement les œuvres modernes et contemporaines exposées dans les musées qu’il visite au Canada, aux États-Unis et en Europe, en suivant un protocole strict de prises de vue. Il superpose les fichiers numériques ainsi obtenus, avec en tête l’objectif ultime de réaliser un monochrome photographique noir épuisant son regard ; une œuvre paradoxale qui, tout en témoignant de la somme de tout ce qu’il aura observé, semblera, pourtant, ne plus rien donner à voir.

Le projet Matière noire cerne plusieurs enjeux pertinents en regard des pratiques muséales. C’est pourquoi le MAJ a invité l’artiste à poursuivre sa réflexion en réalisant une résidence de création de deux mois entre ses murs, en 2020. Désilets a choisi d’adapter son protocole initial pour faire l’inventaire des natures mortes, des paysages, des portraits et des abstractions accessibles dans les réserves du MAJ ou exposées dans ses salles. Ses photographies dresseront un état des lieux singulier de la collection du Musée.

L’exposition est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre.

Loin de tous les soleils, de Carl Trahan

Un intérêt pour le langage et la philosophie anime la pratique artistique de Carl Trahan, qui s’est penché tour à tour sur les glissements de sens de la traduction, sur le poids des mots et le pouvoir associé à leur mise en forme, ainsi que sur les méandres caractérisant le passage de la pensée et de l’expérience à son expression et à sa transmission.

Un corpus composé d’œuvres des cinq dernières années, auquel s’en ajoutent d’autres, inédites, sera présenté dans la salle d’exposition de la collection permanente, dédiée au patrimoine religieux. Contextualiser la production de Trahan avec des œuvres porteuses d’interrogations sur la foi suggère des correspondances inusitées avec les discours philosophiques qui animent sa démarche.

L’exposition est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre.

Normaliser. Les portraits

Cet accrochage à l’Espace 3e du MAJ donne à voir douze tableaux en voie d’acquisition, sélectionnés parmi mille quatre cents objets. Conservées au MAJ depuis près de cinq décennies, ces œuvres de périodes diverses sont demeurées peu vues et peu documentées. Leur agencement sur les murs s’apparente à l’organisation des œuvres sur les porte-tableaux des réserves muséales. Cette sélection permet de révéler, à l’état brut, un pan de l’histoire de la collection du MAJ et de la regarder avec nos yeux d’aujourd’hui.

Ce projet est pensé par Julie Alary Lavallée.

Nouveau projet d'art public

Parcours sculptural Jean Brillant

Un nouveau parcours d’art public verra le jour cet été à Joliette : le Parcours sculptural Jean-Brillant. Conçu en partenariat avec la Ville de Joliette, le parcours inclura une dizaine de sculptures installées le long de la rivière L’Assomption, du parc Louis-Querbes au parc Renaud, en passant par le terrain du Musée.

À propos des activités culturelles de l'été

Du 26 juin au 14 août, le MAJ propose plusieurs activités culturelles cet été, dans le respect des normes sanitaires :

- les Jeudis 5 à 7 seront de retour depuis le jeudi, 24 juin, et ils se dérouleront jusqu’au jeudi, 9 septembre inclusivement. Cet événement est l’occasion parfaite de visiter les expositions gratuitement. À noter qu’à cause de la capacité limitée à l’intérieur du Musée, les Jeudis 5 à 7 seront annulés en cas de pluie;

- trois jeux de société créés par l’équipe d’éducation du MAJ sont proposés à nos visiteuses et visiteurs depuis le 19 juin. Une première pour le MAJ! Ces jeux ayant pour noms Voir au-delà, L’art de raconter et Œuvre mystère permettent de voir les œuvres d’art autrement. Les familles ou les adultes peuvent jouer sur place au MAJ, à des tables ou dans les salles d’exposition. Deux d’entre eux seront également en vente à la boutique du MAJ;

- des visites privées des expositions avec l’une de nos guides chevronnées sont proposées aux cellules familiales avant les heures d’ouverture (sur rendez-vous, les mercredis et les jeudis) ;

- des ruches d’art mobiles sont offertes par notre équipe d’animation dans les parcs de diverses municipalités de Lanaudière (matériel inclus);

- Musée en quarantaine se poursuit : les citoyen.ne.s sont invité.e.s à exposer leurs créations en ligne en s’inspirant de thèmes mensuels. Ce projet participatif inclut maintenant le balado Spécialiste en la matière, disponible sur toutes les plateformes d’écoute de balados.

Toute la programmation peut être consultée ici : www.museejoliette.org

Patio 145
un nouvel événement musical

Le 26 juin, le Musée d’art de Joliette (MAJ) et le Centre culturel Desjardins lançaient une série inédite d’événements électros sur les terrasses du MAJ. Sous la direction musicale de Jean-Sébastien Martin et d’Annie Sama, en collaboration avec Catherine Pogonat, qui est également porte-parole de l’événement, Patio 145 présentera tous les samedis de l’été des prestations créatives de DJs qui seront réalisées par des artistes de la scène électro québécoise.

Aux tables tournantes estivales du MAJ se succéderont ainsi Hologramme, Catherine Pogonat, Annie Sama, Anachnid, Poirier, Radwan Ghazi Moumneh, Jessica Moss et Millimetrik. Entre treize heures et dix-sept heures, tous les samedis, du 26 juin au 14 août, ces artistes animeront les multiples terrasses du MAJ qui font face à la rivière L’Assomption. Un service de bar et de restauration sera aussi accessible en tout temps pendant les événements. Pour toute la durée de l’été, l’artiste multidisciplinaire Annie Sama habitera les espaces publics du Musée à titre d’artiste musicale en résidence.

«Cette nouvelle initiative avec le Centre culturel Desjardins a été imaginée pour offrir aux mélomanes montréalais et lanaudois une nouvelle façon de découvrir les arts visuels et de vivre le MAJ, affirme Jean-François Bélisle, directeur général et conservateur en chef du MAJ. Je crois intensément au foisonnement des idées qui existe quand les disciplines culturelles se rencontrent et je souhaite que le MAJ continue à se développer comme un endroit où l’on vit la culture de façon multiple et diversifiée».

«Ce projet avec le MAJ nous permet d’approcher la diffusion musicale de façon innovante et vraiment rafraichissante pour cet été de fin de pandémie qu’on s’apprête à vivre, souligne pour sa part Jean-Sébastien Martin, directeur général et artistique du Centre culturel Desjardins.

Tous les samedis, les visiteurs du Musée seront donc invités à découvrir des DJ sets créatifs électro-pop à heure fixe, à découvrir les expositions en cours au MAJ et à profiter des espaces exceptionnels du Musée.

Les visiteurs et les visiteuses découvriront au MAJ cet été le travail des artistes Chloé Desjardins, Martin Désilets, Carl Trahan, Eruoma Awasish (murale) et Jean Brillant (parcours sculptural en nature), sans oublier l’exposition permanente et une nouvelle exposition de groupe regroupant des œuvres de la collection du MAJ, peu montrées à ce jour, de Pierre Ayot, Jérôme Bouchard, William Brymner, Cozic, Rodolphe Duguay, Marcelle Ferron, Louise Gadbois, Mathieu Grenier, Betty Goodwin, John Heward, Frère Jérôme, Jean-Paul Jérôme, Lucie Laporte, Renée Lavaillante, Lisette Lemieux, Richard Mill, Roberto Pellegrinuzzi, Rita Letendre, Yannick Pouliot, Louise Robert, Michael A. Robinson, Robert Roussil, Sylvia Safdie, Eugenie Shinkle, Alan Sonfist, Françoise Sullivan, Barbara Steinman et Mariette Vermette.

Les frais d’accès réguliers seront en vigueur lors des événements de Patio 145.

Pierre Bellerose
Pierre Bellerose
Raphaël Melançon
Raphaël Melançon

Deux grandes pointures se joignent au conseil d’administration du Musée d’art de Joliette

Le conseil d’administration du Musée d’art de Joliette se renouvelle et accueille deux nouveaux membres : Pierre Bellerose et Raphaël Melançon.

«Ces deux personnes viennent compléter les forces en place de notre excellent CA, déclare Yvan Guibault, président du conseil d’administration du Musée d’art de Joliette. Pierre Bellerose est un grand manitou du secteur touristique québécois, tandis que Raphaël Melançon a une solide expertise en relations publiques et en affaires publiques. Avec notre CA de quatorze personnes aux expertises complémentaires, nous nous sentons prêts à négocier tous les virages qui nous attendent dans l’avenir.»

«Je suis très enthousiaste de me joindre au conseil d’administration du Musée d’art de Joliette, ajoute Pierre Bellerose, consultant et président du MT Lab, un incubateur en tourisme et en culture. Cette importante institution québécoise réunit plusieurs de mes champs d’intérêt, soit le tourisme culturel, l’art contemporain et le patrimoine religieux. Je suis heureux de collaborer à la dynamique équipe du MAJ, sous la direction de Jean-François Bélisle, et de pouvoir contribuer au rayonnement du Musée

«Je suis natif de Lanaudière, et mes visites au Musée d’art de Joliette durant mon enfance et ma jeunesse ont été pour moi l’occasion d’établir un tout premier contact avec les arts visuels, se rappelle Raphaël Melançon, président de Trafalgar Stratégies. Comme pour beaucoup de personnes de mon âge, la présence de cette institution culturelle unique dans notre région m’a permis d’éveiller mon intérêt pour le vaste et fascinant monde des arts et de la culture. C’est donc un privilège et un honneur pour moi de me joindre au conseil d’administration du MAJ. J’espère contribuer à mon tour à propulser notre Musée vers de nouveaux sommets et ainsi, inspirer une nouvelle génération de jeunes Lanaudoises et Lanaudois.»

À propos de Pierre Bellerose

Pierre Bellerose est diplômé en gestion touristique de l'Université du Québec à Montréal. Il a travaillé à Tourisme Montréal pendant trente ans à titre de vice-président – recherche, développement de produits, relations publiques et accueil. Il est présentement consultant et entrepreneur dans le secteur de la culture et du tourisme. De plus, il préside le conseil d’administration de l’incubateur MT Lab, qu’il a cofondé en 2017. Il a siégé à de nombreux conseils d’administration dans les secteurs du tourisme et de la culture. Actuellement, il s’implique aux conseils d’administration de l’Association du tourisme religieux et spirituel du Québec, de l’événement M pour Montréal, ainsi que des Francophonies de l’innovation touristique. Il est fréquemment invité comme conférencier spécialiste des tendances en tourisme, de l’évolution du produit touristique, ainsi que de l’innovation.

À propos de Raphaël Melançon

Expert en affaires publiques cumulant plus de douze années d'expérience dans les domaines des médias, des relations publiques et de la politique fédérale, provinciale et municipale, Raphaël Melançon a fondé Trafalgar Stratégies en 2020. Il a commencé sa carrière au sein de médias québécois, d’abord comme chroniqueur politique au journal L’Action de Joliette, puis au réseau TVA, où il a été chef de pupitre à la salle des nouvelles de Montréal. Après avoir terminé une maîtrise en administration des affaires (MBA) à HEC Montréal, il devient conseiller aux communications pour le ministre fédéral de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec et, plus tard, directeur des communications pour une ministre du gouvernement du Québec. Très actif dans sa collectivité, notamment pour des organisations culturelles telles que l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) et la Fondation Jean Paul Riopelle, il s’implique actuellement comme membre du comité philanthropique des Grands Frères et Grandes Sœurs du Grand Montréal, en plus de son rôle à titre d’administrateur du Musée d’art de Joliette.

Lanaudart logo

Le guide des arts et de la culture de Lanaudière
Déjà quatre ans! / 49e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.