Lanaudart logo Édition juillet 2022 / 71e édition
6
Dans sa sixième année!
Mise à jour: 4 juin 2022
Le Musée d'art de Joliette

Le Musée d’art de Joliette a pour mission d’acquérir, de conserver, de mettre en valeur et de diffuser des œuvres anciennes et contemporaines d’artistes québécois, canadiens et étrangers au moyen d’expositions et d’activités culturelles et éducatives.

La collection du Musée d’art de Joliette est aujourd’hui composée de huit mille cinq cents œuvres réparties en quatre collections : art canadien, art européen, art contemporain et archéologie. La politique d’acquisition ou de documentation du Musée, de même que ses nombreuses collaborations avec d’autres institutions du Québec, du Canada et de l’étranger, lui permettent d’atteindre ses objectifs de conservation de sa collection et de demeurer extrêmement dynamique sur le plan de la recherche.

S’adressant à un public de tous les âges, le Musée d’art de Joliette inscrit ses actions dans une démarche de démocratisation culturelle visant à rendre accessibles les connaissances émergentes dans le domaine des arts visuels. La diffusion de ces connaissances se concrétise par la mise sur pied d’expositions permanentes et temporaires ainsi que par la publication de catalogues, la mise en circulation d’expositions, la réalisation de projets hors les murs, le prêt d’œuvres d’art et un programme de visites commentées et d’activités éducatives et culturelles (conférences, rencontres-causeries, concerts, lectures publiques et voyages culturels).

Quatre nouvelles expositions au Musée d’art de Joliette
et le retour de la navette MAJ-Express

C’est une autre belle programmation artistique foisonnante qui s’annonce au Musée d’art de Joliette pour la saison d’été 2022. Du 18 juin au 5 septembre, les expositions traiteront de la thématique du DIY (Do-It-Yourself), traduit en français par le «fait main». Les visiteurs et les visiteuses pourront apprécier le travail fascinant des artistes contemporains québécois et canadiens Samuel Roy-Bois, Kevin Schmidt et Vicky Sabourin et de l’artiste française Béatrice Balcou, en plus de redécouvrir les salles de l’exposition permanente sous un autre jour grâce à des interventions de Sabourin et Balcou.

Vernissage du 18 juin, de dix heures à dix-sept heures

· Comme à chaque saison, le vernissage est gratuit et ouvert à toutes et à tous.

· Après deux ans de pause, la navette MAJ-Express est de retour. Les Montréalais et Montréalaises peuvent s’inscrire pour un aller-retour, au départ de la gare d’autocars de Montréal (Berri-UQAM).

· Les discours des artistes et commissaires dans le grand hall sont eux aussi réhabilités. Ils seront d’ailleurs signés en LSQ-français.

· Il est possible de commander à l’avance un lunch du restaurant joliettain Ras le bol et de le recevoir à son arrivée au Musée pour l’y manger.

· Une activité créative est offerte en continu tout l’après-midi.

· L’artiste française Béatrice Balcou offre deux performances le 18 juin (à onze heures et à treize heures). Les personnes intéressées doivent s’inscrire. Places limitées.

· Vernissage : https://www.museejoliette.org/fr/activites/vernissage-dete-2022/

À propos des nouvelles expositions de la saison d'été au MAJ

- L’exposition individuelle Intercom est l’occasion pour l’artiste canadien Kevin Schmidt de présenter de récentes installations sculpturales et multimédia, réalisées dans un esprit de récupération, du fait maison, du code source ouvert (open source). La salle d’exposition est transformée en salle d’écoute pour audiophiles, où le public est invité à faire jouer ses propres disques vinyles. Pour l’une de ses œuvres, l’artiste a converti une machine à laver en génératrice hydroélectrique qui alimente un spectacle son et lumière en pleine nature. Dans un objectif de restitution et de contribution à une économie ouverte du savoir, le processus de création de la génératrice a été filmé, puis rendu disponible gratuitement en ligne sous forme de tutoriels. L’exposition de Kevin Schmidt suscite la réflexion en créant des rapprochements entre la pratique des arts, la propriété privée et la spéculation immobilière.

Intercom, de Kevin Schmidt, est commissariée par Charlotte Lalou Rousseau et Jean-François Bélisle.

À voir au MAJ du 18 juin au 5 septembre 2022.

- Pour La vie est un outil comme un autre, l’artiste de Québec installé en Colombie-Britannique depuis une quinzaine d’années, Samuel Roy-Bois, rassemble des œuvres issues de deux corpus indépendants : un de photographies et un autre de sculptures. Créées en 2021 durant la pandémie, les nouvelles sculptures exposées au Québec pour la première fois sont le témoin des conditions très spécifiques ayant mené à leur conception. Leurs dimensions dépendent de l’espace de travail alors disponible; leur fabrication est liée aux techniques maîtrisées à ce moment-là par l’artiste et des outils non spécialisés qui se trouvaient à portée de mains, comme une scie à chaîne, des serres ou des vis; leur matérialité découle de rénovations effectuées dans sa maison, de la proximité avec une scierie ou encore de restes de productions antérieures, ici recyclés.

La vie est un outil comme un autre, de Samuel Roy-Bois, est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre et Charo Neville (conservatrice de la Kamloops Art Gallery).

À voir au MAJ du 18 juin au 5 septembre 2022.

- Tenir le silence est la première exposition individuelle dédiée au travail de Béatrice Balcou au Québec. Elle rassemble des œuvres associées à chacune de ses séries importantes : les Cérémonies sans titre, les œuvres Placebo et les Pièces assistantes. À l’invitation du Musée d’art de Joliette, l’artiste française maintenant basée en Belgique s’est inspirée d’une œuvre de la collection de l’institution joliettaine pour créer une nouvelle cérémonie, ainsi qu’une sculpture placebo. L’exposition lui a aussi servi d’impulsion pour approfondir la dimension sonore de son travail, alors que la pandémie nous forçait tous à repenser nos déplacements, affectant ainsi ses méthodes de travail. Présentée pour la première fois, cette pièce sonore se déclinera par la suite en une série d’interventions artistiques dans d’autres musées à laquelle le MAJ participera.

Tenir le silence, de Béatrice Balcou, est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre.

À voir au MAJ du 18 juin au 11 septembre 2022.

- L’exposition Le lys de ta peau de Vicky Sabourin s’inscrit à la suite du projet Ce que les lys odorants tentent de camoufler. À la suite de multiples décès survenus dans son entourage ces quatre dernières années, l’artiste s’est intéressée à la puissance d’évocation des odeurs qui, malgré leur caractère intangible et éphémère, ont la capacité de stimuler la mémoire. Décliné d’abord sous la forme d’un coffret de fragrances auquel s’est ajouté un récit personnel publié en un livre d’artiste, le projet se poursuit maintenant avec la création d’œuvres photographiques, textiles et sculpturales présentées dans les aires de circulation du MAJ.

Le lys de ta peau, de Vicky Sabourin, est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre.

À voir au MAJ du 18 juin au 11 septembre 2022.

À propos des activités culturelles de la saison

En plus du vernissage du 18 juin, plusieurs activités culturelles ponctueront la saison :

- DIY, une exposition à faire soi-même, qui consiste en un accrochage de douze œuvres de la collection du Musée d’art de Joliette, conçu par des jeunes doués âgé.e.s de douze à dix-sept ans, réalisé en collaboration avec le Centre des services scolaire des Affluents – du 3 juin au 21 août 2022;

- trois types de visites commentées seront offerts, dont des visites extérieures déambulatoires du parcours sculptural Jean Brillant avec l’artiste;

- des ruches d’art mobiles se dérouleront dans des dizaines de parcs et municipalités de Lanaudière;

- les Jeudis 5 à 7 reviennent dès le jeudi, 23 juin, et ils se dérouleront jusqu’au jeudi, 8 septembre inclusivement. Cet événement est l’occasion parfaite de visiter les expositions gratuitement;

- Patio 145 est de retour. Tous les dimanches, à quatorze heures trente, du 31 juillet au 4 septembre, les visiteuses et les visiteurs pourront profiter de DJ sets créatifs d’artistes de la scène électro québécoise : Robert Robert, SIM, DJ Karaba, Georgette et La Bronze. Catherine Pogonat agira également à titre de porte-parole et de collaboratrice au choix musical. Patio 145 se déroule sur les terrasses du Musée (ou à l’intérieur en cas de pluie). Cet événement est présenté par le Musée d’art de Joliette et le Centre culturel Desjardins, en collaboration avec Karbur.

Toute la programmation (expositions et activités) peut être consultée ici : www.museejoliette.org

Un fonds de dotation
pour la pérennité du Musée d'art de Joliette

La Fondation du Musée d’art de Joliette (FMAJ) et la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière viennent de sceller un nouveau partenariat de cinq ans qui se traduira par un don unique de cent mille dollars (100 000$).

Par le biais de ce partenariat avec Desjardins, la Fondation du MAJ désire assurer une partie du financement de son Fonds de dotation, dont le capital sera protégé à perpétuité. Ce sont les revenus provenant des intérêts qui serviront à financer aussi bien la production d’activités éducatives destinées aux jeunes et aux familles que le développement de projets structurants. Tout comme la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière, le MAJ et sa Fondation considèrent que le Musée joue un rôle social important pour l’ensemble de sa communauté. Son but : rassembler les gens autour de projets porteurs, créatifs et variés, en créant davantage de richesse dans la vie de chacun et chacune.

Ce don augure une culture régionale philanthropique des plus dynamiques! Pour Yvan Guibault, président du conseil d’administration de la FMAJ, l’engagement des entreprises régionales est indissociable du succès du Musée et de son rayonnement ici et ailleurs : «Pour un organisme comme le nôtre, ce partenariat est le fer de lance d’autres à venir. Nous en sommes très fiers et savons que les impacts positifs de ce don sur le MAJ rejailliront sur les personnes passionnées d’arts visuels, les familles, les publics marginalisés : tout le monde aura sa part du gâteau! Je tiens ainsi à remercier chaleureusement la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière pour cette grande marque de confiance.»

Très présente dans la collectivité, la Caisse administre un Fonds d’aide au développement du milieu (FADM) dont la mission est de soutenir la croissance et le dynamisme socio-économique par l’entremise d’initiatives en environnement, en éducation coopérative et en arts, notamment. Interrogé sur le récent partenariat de la Caisse avec la FMAJ, le directeur de la Caisse de Joliette et du Centre de Lanaudière, Joël Landry, ne tarissait pas d’éloges sur le Musée et ses réalisations rassembleuses : «C’est toute une fierté pour Desjardins d’investir dans ce projet d’avenir qui permettra au Musée d’art de Joliette de donner vie à des activités destinées aux jeunes et aux familles lanaudoises pour des générations à venir.»

La Fondation du Musée d’art de Joliette a pour mission d’accélérer le développement du MAJ, par la sollicitation, l’administration et la redistribution des fonds recueillis selon les besoins du Musée. Ses activités visent à garantir la pérennité de l’institution et de sa collection.

Pour contribuer au Fonds de dotation de la Fondation du Musée d'art de Joliette, veuillez contacter Brigitte Trépanier, responsable du développement philanthropique (450-756-0311 poste 231, btrepanier@museejoliette.org).

Don majeur au Musée d’art de Joliette

Une cinquantaine d’œuvres d’art d’importance, principalement des sculptures et des peintures, viennent d’être ajoutées à la collection du Musée d’art de Joliette (MAJ), l’un des plus importants musées d’art au Québec, dont neuf œuvres de Riopelle et quatre Borduas. Recueillie pendant plus de soixante-cinq ans par le docteur Richard Morisset, l’impressionnante collection regroupe des artistes renommés d’ici et d’ailleurs qui, par leur art, célèbrent la réalité du Québec à travers les époques. Cet important don de la famille Morisset, qui voue un attachement profond à la région de Lanaudière, contribue à la préservation de la culture et du patrimoine au travers d’œuvres de grand intérêt.

Parmi l’impressionnante collection, estimée à plus de trois millions cinq cent mille dollars, on retrouve des œuvres d’artistes signataires du Refus global, dont Marcelle Ferron, Jean-Paul Riopelle et Paul-Émile Borduas, et plus d’une vingtaine d’artistes peintres, tels Cornelius David Krieghoff, Jordi Bonet, Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, Marc-Aurèle Fortin et Arthur Lismer, pour ne nommer que ceux-ci.

Cette importante donation d’œuvres est agrémentée d’un don en argent de cent mille dollars (100 000$). Ce montant servira à assurer la conservation des œuvres nouvellement acquises, ainsi qu’à diffuser la collection du Musée d’art de Joliette de manière générale. L’une des salles de l’exposition permanente du MAJ vient également d’être baptisée Salle Famille Dr Richard Morisset afin de souligner l’importance de ce geste philanthropique pour le développement de l’institution muséale lanaudoise.

Le Musée d'art de Joliette, une histoire de cœur

Si la famille Morisset a choisi le Musée d'art de Joliette pour faire ce don, ce n’est pas le fruit du hasard. «Nous sommes des amoureux de la région de Lanaudière. Cette magnifique région fait partie de l’histoire contemporaine de notre famille, mes grands-parents y sont venus pour la première fois dans les années 1940», raconte Laurent Morisset, fils du docteur Morisset. «Pour cette collection, nous avions une volonté commune de la garder unifiée et d'en faire profiter les autres. Nous avons été particulièrement impressionnés par l'approche chaleureuse et humaine de l'équipe du Musée d'art de Joliette. Cela nous a tout de suite plu, à notre père et aux membres de notre famille», rajoute Éric Morisset, fils ainé du docteur Morisset.

Jean-François Bélisle, directeur général du Musée d'art de Joliette, raconte : «Nous sommes très fiers d’accueillir cette magnifique collection d’œuvres d’art, qui sera immédiatement exposée dans nos salles. Il s’agit d’un des plus importants dons que le Musée d’art de Joliette ait reçus. Le MAJ devient en quelque sorte un écrin pour les œuvres, un endroit où elles seront conservées pour l’éternité.»

Une histoire de famille

Issu d’une famille d'artistes, le docteur Richard Morisset est imprégné d’art et de culture très tôt dans sa vie. Richard accompagne entre autres sa mère, Mia Riddez, première femme présidente de l’Union des artistes (1955-1957), comédienne et écrivaine de téléromans à succès, à l’atelier du peintre Fleurimont Constantineau. Vers quatorze ans, il y achète sa première toile, ce qui entame chez lui un véritable envoûtement pour l’art.

Il réalise une quête inclusive, qui regroupe des artistes en tous genres. Richard Morisset cherche des représentations des paysages ruraux et citadins du Québec, de ses métiers et de ses personnages évoluant du XIXe au XXIe siècle et témoignant de la présence de sa nation dans le monde. Il veut aussi cibler de jeunes artistes prometteurs de leurs époques, ainsi que les artistes ayant brisé les barrières et les carcans de la société, tout en faisant l’acquisition d’œuvres majeures afin de structurer l’ensemble de sa collection.

Bien que la médecine soit pour lui une véritable vocation, le docteur Morisset souhaite, par l’art, s’éloigner de la souffrance côtoyée au quotidien. À travers les œuvres, il découvre aussi l’univers de l’artiste. Il s’intéresse à sa vie et cherche à rencontrer et échanger avec des créateurs.

«La contemplation de cette collection me permet d’adoucir les difficultés rencontrées dans ma vie professionnelle de médecin, entre autres, par l’enrichissement visuel de mon environnement», explique Richard Morisset.

En confiant sa collection au Musée d’art de Joliette, la famille Morisset désire que son geste en inspire d’autres, afin qu’une culture philanthropique forte se développe toujours davantage au sein de la communauté francophone du Québec.

«Je n’ai pas acquis cette collection pour moi. Je ne dis pas que je n’ai pas eu de plaisir à la constituer, je dis que je l’ai constituée dans le but, au soir de ma vie, de la donner à la collectivité. Cette collection, j’en aurai été le gardien pour un temps, elle m’aura entre autres servi à transmettre ma passion pour l’art à mes quatre enfants, Marie Ève, Eric, Louis et Laurent dont je suis si fier, et avec leur accord et leur volonté commune de garder unifiée celle-ci et d’en faire profiter les autres, je la donne maintenant au suivant, à un musée en qui j’ai confiance et qui saura la faire rayonner», ajoute Richard Morisset.

Un projet d'exposition est en cours d’élaboration. Les visiteurs pourront ainsi bientôt se rendre au Musée d’art de Joliette pour admirer certaines des œuvres de la collection de la famille Morisset.

Renouveau au Conseil d'administration
du Musée d'art de Joliette

Le conseil d’administration du Musée d’art de Joliette a profité de sa récente assemblée générale annuelle pour nommer de nouvelles personnes à certains postes-clés.

Après quatorze ans d’excellent travail à la présidence du conseil d’administration du MAJ, Monsieur Yvan Guibault a le sentiment du devoir accompli en constatant la maturité et la santé de l’organisme; il laisse ainsi sa place à Monsieur Emmanuel Préville-Ratelle comme nouveau président du CA.

Les autres nouveautés concernent Madame Annie Genois, qui prend le rôle de première vice-présidente, en remplacement de Monsieur Jacques Brassard qui quitte le CA après huit ans de loyaux services, ainsi que Monsieur Pierre Bellerose, qui devient troisième vice-président, et Madame Jennifer Brazeau, qui prend le poste de secrétaire, anciennement occupé par Emmanuel Préville-Ratelle. Soulignons également la nomination récente de Monsieur Domenico Simonetti, nouvel administrateur depuis juin 2021.

«Après près de quinze ans à la présidence du Musée d'art de Joliette, j’estime qu’il est temps de passer le flambeau à une nouvelle personne qui saura continuer de faire avancer notre organisme, déclare Yvan Guibault, président sortant du conseil d’administration du Musée d’art de Joliette. Au cours des dernières années, le MAJ a accru la qualité et la fréquence des expositions. Le budget annuel est passé de six cent mille dollars (600 000$) il y a quinze ans à près de deux millions de dollars (2 M$) aujourd’hui. De quelques employé.e.s à temps plein à mon arrivée, l’équipe permanente en compte aujourd’hui plus d’une vingtaine. Je suis certain qu’en tant que nouveau président, Emmanuel Préville-Ratelle contribuera au plein développement du Musée au cours des prochaines années. Il hérite d’un organisme exceptionnellement bien géré, ce que le travail rigoureux du comité d'audit confirme mois après mois.»

Liste des membres du CA du Musée d’art de Joliette en date du 3 novembre 2021 :

Emmanuel Préville-Ratelle

Avocat, Ratelle avocats & notaires
Président nommé en octobre 2021 (sur le CA depuis 2014)

Annie Genois

Dermatologue, Hôpital Pierre-Le Gardeur (Terrebonne)
Clinique Médicale Angus (Montréal)
1ère vice-présidente nommée en octobre 2021 (sur le CA depuis 2020)

Dave Dupuis

Conseiller en ressources humaines agréé, Président – Dupuis RH
2e vice-président depuis septembre 2016

Pierre Bellerose

Consultant, président du MT Lab, incubateur en tourisme et culture
3e vice-président depuis octobre 2021 (sur le CA depuis 2021)

Jennifer Brazeau

Directrice générale, Centre d'amitié autochtone de Lanaudière
Secrétaire depuis octobre 2021 (sur le CA depuis 2021)

René Martin

Comptable professionnel agréé, président de Martin & Savoie, CPA inc.
Trésorier depuis janvier 2012

Luc Beauséjour

Conseiller municipal de la Ville de Joliette

Administrateur depuis novembre 2013

Françoise Boudrias

Mairesse de Sainte-Mélanie
Administratrice depuis novembre 2015

Daniel Grégoire

Avocat, Ratelle avocats & notaires
Administrateur depuis avril 2017

Jacques Houle, c.s.v.

Prêtre, membre de la communauté des Clercs de Saint-Viateur de Joliette
Administrateur depuis janvier 2020

Raphaël Melançon

Président de Trafalgar Stratégies
Administrateur depuis avril 2021

Denyse Peltier

Enseignante à la retraite, conseillère à la Ville de Repentigny
Administratrice depuis septembre 2014

Jean-François Racine

Homme d’affaires, Pièces d’autos M.R. inc.
Administrateur depuis février 2012

Domenico Simonetti

Retraité, président-directeur général, Bradcon Ltée
Administrateur depuis juin 2021

Inauguration de l’Aire éducative Famille René Préville
au Musée d’art de Joliette

C’est le 26 septembre 2021 qu’a été inaugurée officiellement l’Aire éducative Famille René Préville, un espace de découverte et de création aménagé pour les visiteuses et les visiteurs de tous les âges au Musée d’art de Joliette.

Grande donatrice de la Fondation du Musée d’art de Joliette depuis de nombreuses années, Me Marie-Éveline Préville a fait un don de cinquante mille dollars (50 000$) sur cinq ans (de 2020 à 2025). Elle souhaitait que son geste philanthropique soit utilisé pour un projet qui servirait à stimuler chez les jeunes l’intérêt et la curiosité pour les arts. Concrètement, le don de Madame Préville est utilisé pour la transformation d’un espace au deuxième étage du Musée, la création de jeux de société visant à démocratiser l’art (Voir au-delà et Œuvre mystère), l’acquisition de matériel artistique et de livres d’art pour les enfants, ainsi que la réalisation d’activités de médiation pour différents publics.

«Grâce au soutien de Me Marie-Éveline Préville, les visiteuses et visiteurs du Musée peuvent maintenant consulter des livres d'art, méditer sur les thématiques abordées par les artistes, puis créer une œuvre et l'exposer, souligne Ariane Cardinal, conservatrice à l’éducation au Musée d’art de Joliette. Cet espace est devenu à la fois une aire de lecture, de création et de médiation. Il vise à établir un dialogue entre les artistes, les professionnels et les visiteurs. D’autres beaux projets sont à venir.»

«Nous croyons que la philanthropie joue un rôle social important pour l’ensemble de la communauté, ajoute Brigitte Trépanier, responsable du développement philanthropique à la Fondation du Musée d’art de Joliette. Elle rassemble les collectivités autour de projets porteurs, créatifs et variés, créant davantage de richesse dans la vie des individus. À la FMAJ, on croit en l’importance de développer la culture philanthropique lanaudoise, car elle offre une opportunité d’avoir un impact concret sur le développement de la vitalité culturelle régionale.»

La Fondation du Musée d’art de Joliette est fière de participer au développement de l’Aire éducative Famille René Préville, grâce au généreux soutien de Me Marie-Éveline Préville.

Pour soutenir la Fondation du Musée d’art de Joliette :

https://www.museejoliette.org/fr/fondation-du-musee-d-art-de-joliette/

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Dans sa sixième année! / 71e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.