Lanaudart logo Édition juillet 2021 / 49e édition
4
Déjà quatre ans!
Mise à jour: Il y a 2 jours
Maison et jardins Antoine-Lacombe de Saint-Charles-Borromée

Construite en 1847, la Maison Antoine-Lacombe compte parmi les plus vieilles maisons de la région de Joliette. Antoine Lacombe, cultivateur de blé et d’avoine, fait bâtir la maison dans laquelle se succéderont une vingtaine de propriétaires. En 1989, elle est achetée par la ville de Saint-Charles-Borromée et devient un centre culturel.

Les jardins de la Maison Antoine-Lacombe représentent l’évolution des tendances des jardins français et anglais au fil du temps. Visitez ce lieu paisible qui saura charmer tous vos sens!

Jardins publics d’exception, ils représentent l’un des joyaux du réseau des parcs de la ville de Saint-Charles-Borromée. Des sculptures y prennent place et témoignent du maillage entre les arts visuels et les arts paysagers. Avec plus de mille cinq cents espèces et variétés de végétaux, les jardins sont un incontournable pour tous les amateurs d’horticulture.

Mission : par ses actions de diffusion et d’éducation dans la région de Lanaudière, Maison et jardins Antoine-Lacombe fait vivre aux créateurs, aux citoyens de Saint-Charles-Borromée et aux touristes une expérience multisensorielle véhiculée par la découverte et l’exploration de l’histoire régionale et la création contemporaine en art et en horticulture.

Valeurs : sa mission s’articule autour des valeurs d’accessibilité, d’esthétisme, de créativité, de mise en valeur du patrimoine et de professionnalisme.

Vision : devenir un lieu culturel incontournable pour les créateurs, les citoyens de Saint-Charles-Borromée et les touristes en offrant des activités et des services de qualité.

Rencontre avec l'artiste Marie-Hélène Bellavance

Dans le cadre du projet d’installation in situ Changer la douleur en fleurs, réalisé par Marie-Hélène Bellavance, Maison et jardins Antoine-Lacombe invite le public à une rencontre avec l’artiste qui se tiendra le samedi, 14 août, à treize heures trente.

Artiste multidisciplinaire, Marie-Hélène Bellavance termine en 2004 un baccalauréat à l’université Concordia en Beaux-Arts avec mineure en psychologie. Elle compte déjà plusieurs expositions collectives et solos à son actif. Sa pratique se déploie autour du corps contemporain et de sa capacité innée de résilience. Interprète pour la compagnie Corpuscule Danse depuis 2005, elle s’adjoint en 2008 à la direction artistique et poursuit sa pratique à travers des œuvres picturales, vidéographiques, installatives et chorégraphiques.

Originaire de Saint-Charles-Borromée, Marie-Hélène Bellavance propose une sculpture horticole alliant vivaces, céramique et métal. L’œuvre prend place dans une section aménagée du jardin anglais de la Maison Antoine-Lacombe où les visiteurs sont invités à mettre en terre une semence de calendule, symbole d’un deuil à transformer.

Pour cette rencontre avec le public, l’artiste parlera de son parcours. Elle abordera les aspects techniques de son œuvre, mais aussi les choix symboliques autour des végétaux utilisés dans son installation. Elle invitera les visiteurs qui le souhaitent à participer à l’œuvre et répondra aux questions.

Cette rencontre d’environ une heure trente est offerte gratuitement au public sans réservation. En cas de pluie, elle sera reportée au dimanche, 15 août, à treize heures trente. Des chaises seront à la disposition des visiteurs à proximité de l’installation.

Visite à la lanterne
dans les jardins de la Maison Antoine-Lacombe

Maison et jardins Antoine-Lacombe organise le vendredi, 13 août, à vingt heures, une quatrième édition de la visite à la lanterne dans les jardins. Laurie Desgrippes, coordonnatrice, sera la guide de cet événement.

La visite est organisée autour de divers points d’éclairage sur la végétation, les sculptures, ainsi que certains autres dispositifs lumineux spécialement installés pour l’occasion. La visite sera ponctuée d’explications sur les phénomènes lumineux.

L’obscurité propice au calme et à la contemplation permettra d’observer plusieurs aspects propres à l’esthétique du jardin de nuit. Une invitation à apprécier l’atmosphère des jardins de la Maison Antoine-Lacombe la nuit venue.

Les billets au coût de quinze dollars (15$) chacun sont disponibles à Maison et jardins Antoine-Lacombe (450 755-1113) ou en ligne via le site antoinelacombe.com. En cas de pluie, la visite sera remise au vendredi, 20 août, à vingt herures. Visite sur réservation, nombre de places limité.

Les participants qui le souhaitent peuvent apporter leur lampe de poche.

Pour plus de détails, consultez le site Web de Maison et jardins Antoine-Lacombe au antoinelacombe.com.

Expositions estivales dans les jardins
de la Maison Antoine-Lacombe

Maison et jardins Antoine-Lacombe présente deux projets d’exposition dans les jardins : l’installation in situ La grande dame - Changer la douleur en fleurs de Marie-Hélène Bellavance et l’exposition Tricératops par Louis-Robert Bouchard et Chloé Barabé.

La grande dame - Changer la douleur en fleurs

Originaire de Saint-Charles-Borromée, l’artiste Marie-Hélène Bellavance propose une sculpture horticole alliant vivaces, céramique et métal. Elle crée un espace de transformation et de recueillement pour les différents deuils qui nous traversent. L’œuvre prend place dans un espace aménagé dans le jardin anglais où les visiteurs seront invités à mettre en terre une semence de fleur de calendule, symbole d’un deuil à transformer.

L’artiste remercie le Conseil des arts du Canada pour son soutien.

Tricératops

Jusqu’au 6 septembre, les visiteurs sont invités à parcourir différents modules installés dans les jardins. Les structures contiennent une série d’expériences : miroirs reflétant la nature ou le visiteur, fenêtre à la vue ou plus dissimulée… ainsi que de nombreuses figurines aux sujets inusités et comiques. L’exposition remet en question l’expérience attendue au jardin par l’effet de surprise.

Les familles pourront se procurer le Défi Tricératops auprès d’un membre de l’équipe. Une mission leur est lancée : rechercher différents objets et mises en scène amusantes. La quête ultime : trouver le tricératops doré!

Maison et jardins Antoine-Lacombe remercie la ville de Saint-Charles-Borromée et la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière, présentateur de l’exposition Tricératops pour leur soutien.

Pour plus de détails, consultez le site Web de Maison et jardins Antoine-Lacombe : antoinelacombe.com.

Lanaudart logo

Le guide des arts et de la culture de Lanaudière
Déjà quatre ans! / 49e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.