Lanaudart logo Édition octobre 2021 / 54e édition
4
Depuis quatre ans!
Mise à jour: 16 octobre 2021
Maison et Jardins Antoine-Lacombe
de Saint-Charles-Borromée

Construite en 1847, la Maison Antoine-Lacombe compte parmi les plus vieilles maisons de la région de Joliette. Antoine Lacombe, cultivateur de blé et d’avoine, fait bâtir la maison dans laquelle se succéderont une vingtaine de propriétaires. En 1989, elle est achetée par la ville de Saint-Charles-Borromée et devient un centre culturel.

Les jardins de la Maison Antoine-Lacombe représentent l’évolution des tendances des jardins français et anglais au fil du temps. Visitez ce lieu paisible qui saura charmer tous vos sens!

Jardins publics d’exception, ils représentent l’un des joyaux du réseau des parcs de la ville de Saint-Charles-Borromée. Des sculptures y prennent place et témoignent du maillage entre les arts visuels et les arts paysagers. Avec plus de mille cinq cents espèces et variétés de végétaux, les jardins sont un incontournable pour tous les amateurs d’horticulture.

Mission : par ses actions de diffusion et d’éducation dans la région de Lanaudière, Maison et jardins Antoine-Lacombe fait vivre aux créateurs, aux citoyens de Saint-Charles-Borromée et aux touristes une expérience multisensorielle véhiculée par la découverte et l’exploration de l’histoire régionale et la création contemporaine en art et en horticulture.

Valeurs : sa mission s’articule autour des valeurs d’accessibilité, d’esthétisme, de créativité, de mise en valeur du patrimoine et de professionnalisme.

Vision : devenir un lieu culturel incontournable pour les créateurs, les citoyens de Saint-Charles-Borromée et les touristes en offrant des activités et des services de qualité.

Changer la douleur en fleurs

Originaire de Saint-Charles Borromée, Marie-Hélène Bellavance propose une sculpture horticole alliant vivaces, céramique et métal. Elle crée un espace de transformation et de recueillement pour les différents deuils qui nous traversent, nous habitent, nous recouvrent. Ceux que l’on porte comme un vêtement, qui évoluent avec nous et nous transforment. L’œuvre prendra place dans un espace aménagé où les citoyens seront invités à mettre en terre une semence de calendule, symbole d’un deuil à transformer.

Artiste multidisciplinaire, Marie-Hélène Bellavance, termine en 2004 un baccalauréat à l’université Concordia en Beaux-Arts avec mineure en psychologie. Elle compte déjà plusieurs expositions collectives et solos à son actif, diffusées dans divers espaces culturels et muséaux du Québec. Sa pratique se déploie autour du corps contemporain et de sa capacité innée de résilience. Interprète pour la compagnie Corpuscule Danse depuis 2005, elle danse pour différents chorégraphes, dont Estelle Clareton, Benoît Lachambre et Lucie Grégoire. En 2008, elle s’adjoint à France Geoffroy à la direction artistique de la compagnie et poursuit sa pratique à travers des œuvres picturales, vidéographiques, installatives et chorégraphiques.

Jusqu'au 17 octobre. Gratuit.

Dans les jardins, de l'aube jusqu'au coucher du soleil.

Pour plus d'infos, cliquez.

La couleur en mouvement, de la cellule au cosmos
Suzanne Trencia

Maison et jardins Antoine-Lacombe présente, du 14 octobre au 14 novembre 2021, l’exposition de peinture acrylique La couleur en mouvement, de la cellule au cosmos par l’artiste Suzanne Trencia.

Dès son enfance, Suzanne Trencia se passionne pour le dessin. Elle se dirigera vers l’UQTR pour étudier la classification des couleurs selon Alfred Hickethier. Elle s’est aussi intéressée aux différentes notions élaborées par Joannes Itten. Enseignant de la couleur et de la forme, il est notamment connu pour la création de variantes du cercle chromatique.

Suzanne Trencia a ensuite travaillé les lumières colorées à travers le vitrail, les encres transparentes, le pastel sec et finalement la peinture à l’huile. La nature et les portraits ont été ses sujets de prédilection pendant environ quinze ans.

C’est par hasard en 2019 qu’elle découvre la «peinture fluide». La couleur est mise en mouvement grâce à cette technique. Devant l’œuvre, chacun pourra ressentir une expression dramatique, un miroir de son propre univers émotionnel. L’artiste évoque un parallèle entre le pouvoir d’évocation de ses œuvres et celui du lait dans le café ou des nuages dans le ciel : «(…) où l’on voit passer des géants, des lions, des dunes, des visages, des récifs et des îles lointaines mauves dans le coucher du soleil.»

Pour plus de détails, consultez le site Web de Maison et jardins Antoine-Lacombe : antoinelacombe.com.

Lanaudart logo

Le guide bimensuel des arts et de la culture de Lanaudière
Depuis quatre ans! / 54e édition

Accueil | Ce mois-ci | Bientôt | Expositions / Littérature | Actualités | Portraits | Cinéma / Guide

Nous joindre

© 2017-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.